Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Comme le dit l'annonce aux habitants, Spring Hill est maintenant sans électricité
en attendant les agissements du Maire.
Le forum fête ses 1 mois ! Merci à tous de faire vivre le forum !

Partagez | 
 

 let's party | libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Staff de my Way
Messages : 791
Dollars : 1602
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : bayport.

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free. [1/5]

MessageSujet: let's party | libre. Dim 21 Mai - 1:07

Je me tourne puis me retourne dans mon lit, j'enlève ensuite la couette, et décide de la remettre quelques instants plus tard. Je vais chercher à boire dans la cuisine, lorsque je n'ai plus soif alors je repars dans ma chambre, je ferme les yeux deux secondes. J'ai à présent faim, je pars chercher quelque chose à manger dans le placard, des petits gâteaux puis je reviens, je compte les moutons, j'ai envie d'aller aux toilettes alors j'y vais, je m'emmerde, je n'arrive pas à dormir. Je peux vous affirmer que ma nuit est fichue, du moins mon sommeil, ma soirée en elle-même.. est loin d'être terminée ! J'attrape une jupe mi-longue, fluide et de couleur bleu foncé, ainsi qu'un t-shirt blanc en dentelle dans mon armoire que j'enfile, je ne cherche pas à faire vraiment compliqué, puis c'est difficile d'y voir quelque chose dans le noir. Je rentre mon top blanc dans ma jupe puis ajoute une petite ceinture noire. Je traverse l'appartement sur la pointe des pieds, essayant de me faire la plus discrète possible. J'enfile ensuite ma veste et mes talons noirs puis je sors, pensant bien à fermer la porte derrière moi. Je monte dans un taxi qui me mène au My Way : cette discothèque me paraît tellement cool, mais en même temps, ses deux mots me font un peu peur, me rappelant le garçon disparu. Avant de partir, je me suis bien évidemment coiffée et légèrement maquillée, arrivée à ma destination, je paie le chauffeur puis je rentre dans le My Way, je me dirige directement au bar, n'ayant pas trop envie de danser pour le moment.

_________________
HEAVEN SENCHEZ
« sometimes you gotta fall before you fly »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Membre à la superbe plume
Messages : 263
Dollars : 445
Date d'inscription : 24/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]:

MessageSujet: Re: let's party | libre. Mer 7 Juin - 9:37

Après une semaine de travail passée à trifouiller les entrailles de macchabées, je ressens toujours le besoin de me reconnecter au monde des vivants, en m'autorisant une sortie le week-end. Seul ou entre amis. Cinéma, théâtre, concert, match de basket : bref tout les prétextes sont bons pour relâcher la pression et tout oublier le temps d'une soirée. Ce soir, j'ai jeté mon dévolu sur le My Way. Cette discothèque désormais tristement célèbre depuis tout ce récent ramdam autour de cet inconnu. Qu'à cela ne tienne, j'ai la ferme intention de profiter, boire quelques verres et fouler le dancefloor. Alors que je me mouvais au rythme du dernier Rita Ora, c'est là que je le vis rentrer. En même temps qu'une jeune femme blonde qui prit aussitôt la direction du bar. Chad. S'il y a bien une personne que ne vous ne souhaitez pas croiser en soirée, c'est sans contexte votre ex. Il n'y a rien de pire pour tuer l'ambiance. Ni une, ni deux, je me hâte vers le seul endroit où je sais qu'il ne viendra pas de son plein gré : le fumoir au sous-sol. Vu comment il m'a tanné pendant trois ans pour que j'arrête de cloper, cela m'étonnerais qu'il vienne ici. Après avoir ronger mon frein en silence et fait un crédit à la mort de trois minutes, j'écrase mon mégot dans un cendrier. Bon aller courage, il faut que j'y retourne. Il n'y a aucune raison pour que je perde la face. S'il m'aborde, je vais la jouer style "Regarde un peu tout ce que tu as perdu. Je suis sûr que tu t'en mords les doigts maintenant.". D'autant plus que j'ai mis le paquet ce soir. Débardeur style marinière. Jean slim délavé et troué. Vans noires et dorées aux pieds. Cerise sur le gâteau, je me suis récemment remis au sport, et sans vouloir me vanter, cela se voit. Ma main à couper qu'il sera hanté par les regrets et les remords s'il me voit. Galvanisé à l'idée de l'envoyer sur les roses lorsqu'il viendra vers moi ventre à terre et la langue pendante, je remonte dans la salle principale. C'est une vraie fournaise ici. Ah tiens, il est là. Entrain d'essayer d'emballer un jeune éphèbe blond comme les blés, qui se trémousse tel un invertébré. Hum ... . Ce n'est pas pour me la raconter, mais franchement, il perd au change. Non, je vous arrête tout de suite, c'est tout sauf de la jalousie. C'est euh ... du réalisme ! Voilà, c'est ça. Je me fraye un passage dans la foule en jouant légèrement des coudes afin de rejoindre la bar. Une barmaid maquillée comme une voiture volée prend ma commende. "Un Caïpirinha, s'il vous plait". En quelques secondes seulement, cette femme d'origines hispaniques d'une petite trentaine d'années, réalise le cocktail avec une dextérité qui force l'admiration. Je règle aussitôt ma consommation en sortant un billet de l'une des poches arrières de mon jean. Une fois le verre posé devant moi, je m'en empare et remercie la femme à l'accent portoricain. Adossé au bar et sirotant quelques gorgées, je balaye du regard la piste. Il est là. Entrain de danser collé-serré avec ce minet qui ne doit même pas avoir vingt-ans. C'est vraiment affligeant. Non, c'est carrément pathétique. Devant cet accablant tableau, je préfère tourner le dos aux danseurs du samedi soir. La jeune femme blonde en T-shirt blanc et jupe crayon bleue foncée, qui est arrivée en même temps que lui, se trouve juste à ma droite. Ses mains enserrent un grand verre cylindrique dont il ne reste rien, hormis quelques glaçons partiellement fondus. A l'instant où ces deux orbes émeraudes se posent sur moi, je désigne à l'aide de mon index son verre et lui demande sur un ton d'une banalité affligeante, pour ne pas dire désinvolte : "Je vous offre le suivant ?"

_________________
Bodies can't lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
let's party | libre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[my way] :: spring hill, florida :: hernando beach :: [my way]-
Sauter vers: