AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 my name's creep (nigel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: my name's creep (nigel) Mar 23 Mai - 23:42

Nigel "Creep" Morgan
ft Cole Sprouse
nom complet mon nom officiel, complet, est nigel tiger morgan, mais je suis connu sous le prénom de creep. âge & date de naissance je suis âgé de vingt-et-un ans et je suis né le 15 juillet 1995. lieu de naissance austin, texas. métier, ou études je suis étudiant en criminologie et ironiquement, je suis le dealer de l'université. à spring hill depuis je suis arrivé il y a huit ans. statut social célibataire à vie, célibataire endurci! inconsciemment amoureux. statut financier je m'en sors plutôt bien et je ne me gêne pas de faire plaisir aux jumeaux, ils me mettent tout de même un toit sur la tête. quartier choisi depuis un mois il crèche chez les jumeaux Zimmerman à bayport. caractère rustre, violent, bagarreur, jaloux, possessif, borné, agressif, arrogant, cynique, sarcastique, profiteur, égoïste, impulsif, indomptable, provocateur, intelligent, protecteur, stratège, charmeur, charismatique, romantique, ambitieux, audacieux, bavard, courageux, endurant, intrépide, intuitif, minutieux, réfléchi, persévèrent, réconfortant. groupe choisi Sinister. avatar & crédit cole sprouse, tumblr
Q1: Quelle est ta réaction à la découverte du journal de l'inconnu?
Honnêtement ? Je m'en contre fiche, c'est du n'importe quoi, mais qu'est-ce qu'on pourrait bien faire, c'est qu'un bouquin qu'un torturé a écrit pour se foutre du monde. Si c'était moi qui l'avait trouvé, je l'aurais sûrement brûlé.
Q2:As-tu une idée sur qui pourrait-être le garçon en question?
Y'a quinze ans, je n'étais même pas dans cette ville. Y'a quinze ans, je n'avais que six ans, tu veux que je dises quoi ? Ô oui! C'est moi, je suis désolé! Je ne comprends pas ce que ce journal faisait là! Je commençais à peine à écrire mon nom! Tu crois vraiment que j'aurais été capable d'écrire des mots aussi complexe pour un gamin de six ans? Non? Donc oubli moi pour t'aider à trouver qui c'était!
Q3: Es-tu prêt à faire éclater la vérité autour de l'inconnu?
Je m'en fiche, je m'en contre-fiche! FICHE! FICHE! FICHE! j'en ai même marre d'en entendre parler, j'en peux plus. Est-ce qu'on peut passer à autre chose ? Ça m'exaspère. Je veux continuer ma vie, j'ai pas besoin de cette histoire chiante.
01 Personne ne me connait sous mon prénom, du moins presque tout le monde. Tout le monde me nomme Creep, sans même connaitre mon véritable nom. À l'université, on m’interpelle Creep, c'est mon nom de rue, c'est mon nom d'étudiant, c'est mon nom. Si on leur demande mon prénom, ils ne sauront pas répondre et je me présente en tant que Creep, je n'arrange pas mon cas. 02 J'ai une cicatrice le long de ma mâchoire droite, c'est le résultat d'une fâcheuse accident avec la table de chevet dans la chambre des parents. Cette cicatrice m'a valu huit points de suture. Ça attire les filles aujourd'hui, j'adore. 03 Je suis un oiseau de nuit, je préfère vivre de nuit dans toutes ces fêtes qui me rapporte plus qu'un petit boulot classique d'étudiant. La musique, l'alcool, la cigarette, l'herbe, la cam, les filles, le sexe. J'adore cet univers, je ne sais pas si j'en sortirai un jour ou non. Pour l'instant, la fête, ne pas dormir de la nuit, c'est mon histoire, ma vie, mes nuits. Je suis un oiseau nocturne et ce n'est pas prêt de changer. 04 Je fume en moyenne deux paquets par jour en plus d'un joint en fin de journée. J'ai commencé à fumer, je devais avoir douze ans. Je le faisais dans le dos de mon père jusqu'à ce qu'il le découvre à l'âge de seize ans. Il n'a rien dit, au contraire. il m'a traîner dans la boue, il m'a traîné dans son trafique et ça rapporte, donc je ne m'en plains pas. 05 Je ne me suis jamais gêné de répliquer à mon père. Quand il hurlait, je hurlais, quand il frappait, je frappais. Dans ma vie, il n'y a qu'une seule chose que je n'ai pas osé le confronter. Il y a cette histoire avec mon frère, Thaddeus, je n'ai toujours pas osé lui en parler, connaitre la vérité, le fond de l'histoire. Il ne sait pas que je suis au courant. 06 Je n'en ai pas l'air, je n'en aurai jamais vraiment l'air, mais je tiens énormément à ma famille. J'ai beau envoyer chier mon père, envoyer chier l'univers, mais mon frère et ma soeur sont la prunelle de mes yeux. Faites gaffes à vos pattes, Creep Morgan mort. 07 Dans l'ironie du sort, je me suis retrouvé dans le programme de criminologie à l'université. C'est stupide, mais j'aime ce programme. J'arrive a dévorer les bouquins quand je prend le temps. Je le fais toujours très discrètement. Il y a tous ces livres de profilage que je n'arrive pas à me défaire et ces bouquins sur les tueurs en série. 08 Je suis un homme à femme. J'aime les femmes, je n'en aime pas qu'une. Une proie puis une autre. Je peux m'en prendre à deux, même trois à la fois, sans même qu'elles ne le sachent. Plus elles me repoussent, plus je m'accroche, ajouter à ça la violence, j'aime le défi, je continu. Dès qu'elles craquent, qu'elles s'abandonnent à moi, je détale, je les brise. Pourquoi? J'en sais rien, je dégage, c'est tout. 09 Je n'en ai pas l'air, mais je suis un excellent danseur, j'aurais pu faire parti d'un boys band si je l'avais bien voulu. Je n'ai pas le père pour ça. J'ai l'attitude, la voix, le corps, mais je n'ai pas le coeur à ça. J'ai un côté artistique que je me cache et que je cache à tout le monde. J'ai une main aux doigts de fée, j'ai un carnet de dessins dans mon sac que personne ne voit. J'ai une habilité avec le papier, l’origami. 10 J'ai l'allure d'un badboy, la réputation d'un enculer, un coeur de pierre, mais une âme vieille comme le temps qui ne laisse personne l'approcher. 11 Je ne suis jamais tombé amoureux de qui que ce soit, du moins c'est ce que je crois. Car selon les astres et la mer, je serais déjà tombé dans le panneau, mais je n'y crois rien. 12 Je ne sais pas vraiment ce que c'est d'être aimé, je crois que je ne l'ai jamais vécu. Je pourrais bien évoquer l'histoire de l'amour d'une mère, mais même là je ne suis pas vraiment sûr d'y croire. Parler de l'amour de mon père? Ça en reviendrait au même. L'amour de ma soeur ? C'est réciproque, mais ça ne nous arrête pas à nous crêper le chignon tout les deux. Je sais que je peux être envahissant. 13 Il y a dix-huit mois j'ai vécu quelque chose de tout à fait anormal. Quelque chose qui ne m'était jamais arrivé. J'allais enfin atteindre ce que je voulais avec elle. Mais il y avait quelque chose de différent. L'embrassé était su différent de toutes les autres, pourquoi? Avant même que je puisse passer les baisers, elle a tout brisé. Elle a pleuré et elle a foutu le camp en me disant qu'elle ne pouvait pas. Depuis elle m'évite. Je ne comprend rien. À chaque fois que je la vois, j'ai mal. Qu'est-ce qui m'arrive.
Pseudo, prénom RIUM. aka Andie âge: vingt-trois ans. pays/région: Canada comment avez vous connu le forum?: Bazzart. dédicace: je t'aime mon frère :hola:


Dernière édition par Nigel Morgan le Lun 29 Mai - 3:27, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Staff de VOM
Messages : 358
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mar 23 Mai - 23:56

Le grand frère :ha:

(re) bienvenue parmi nous :kitty:

Tu connais la maison, alors je te dis juste que je te réserve Cole pour 6 jours :kitty:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 0:04

I'm lost, damn lost
« Où est-ce que t'étais? » Je regarde mon père en arquant un sourcil. Je tire sur ma cigarette en passant près de lui pour monter à ma chambre. Il m'agrippe le bras et me repousse devant lui. Je serre les dents et il m'arrache ma cigarette des lèvres avant de la jeter loin. Je grogne et sert les poings. Je le contourne à nouveau sans dire un mot et encore une fois, il m'agrippe par le col et me pousse devant lui. « NON MAIS MERDE! PAPA! » Je fais un pas vers lui et le pousse de façon agressive. Il était mieux de faire attention. Il avait beau être mon père, être plus vieux, je n'allais pas me gêner. Puis d'un main il pointe le grenier. « Où est-ce que t'étais? » Je pousse un soupir et tire une cigarette hors de ma poche. Depuis le temps qu'il était enfermé, j'en avais eut assez de le surveiller, de l'entendre hurler. Je n'aimais pas le voir et l'entendre comme ça. Il restait mon frère, mais mon père était catégorique. Ça avait fini par me rendre malade de l'entendre dans cet état, j'ai fini par foutre le camp. Je suis parti une heure, ou deux, trois, j'en sais rien, je crois que je me suis perdu dans mes pensés. J'ai fixé mon père, j'ai serré les dents. « J'en pouvais plus p'pa je suis parti. » Il a serré le poing et me l'a écrasé en pleine gueule. Je suis tombé à la renverse, surpris. Le cri de ma mère m'a gardé éveillé. « NIGEL! Lowell, arrête, mais qu'est-ce que te prend! » Je crache au sol avant de me redresser. Ma mère se trouve entre nous, je bouillonne. Je n'ai rien compris, je n'ai pas compris ce coup. Tout en haut des escaliers, il y a ma soeur qui me fixe, les yeux en larme, l'oreiller de Thaddeus dans les bras. Mes yeux devinrent ronds. j'ai fini par comprendre. J'ai poussai un rire et j'ai roulé les yeux. J'ai fait quelques pas avant de fixer mon père en hurlant. « TU VOIS! C'est ce que ça donne quand on enferme son fils comme un animal! Tant mieux pour toi qu'il ait foutu le camp! T'aurais du le tuer au lieu de l'enfermer! Ça aurait été plus simple pour toi! » Je pousse un rire sarcastique et il essaie de se ruer vers moi pour me frapper à nouveau, mais ma mère le freine. Je lui ris en pleine gueule et lui envoie un doigt d'honneur. « Va chier p'pa! Je suis plus un gamin, je suis pas ton esclave, je suis ton fils putain! Tu vas faire quoi? M'enfermer dans le grenier à sa place? Vas te faire soigner. T'es pire que lui. » Il écarte ma mère de son chemin et s'élance vers moi, mais cette fois, j'ai frappé le premier. J'ai tourné les talons et j'ai quitté la maison. La voix de ma soeur retentit en sanglots. « NIGEL! » Mais je ne me suis pas retourné.

Il avait foutu le camp. Mon frère avait foutu le camp et je venais de me battre avec mon père. J'allais finir par en avoir l'habitude. Ce n'est pas parce que je travaillais pour lui que j'allais endurer ses demandes à la maison. S'il voulait que je distribue sa marchandise. Je n'en pouvais plus vivre sous son toit. J'avais besoin d'air de foutre le camp. Je suis retourné à la maison vers vingt-deux heures. Il était là au salon. Dès que j'ai passé la porte, il a essayé de m'arrêté, mais je suis monté à ma chambre en silence.  J'ai prit quelques trucs que j'ai fourré dans mon sac. Je suis redescendu et il m'attendait. J'ai grogné avant de le pousser de mon chemin. Je me suis arrêter à la porte. « Je t'appelle pour la marchandise demain. » J'ai claqué la porte derrière moi avant de marcher jusqu'en ville. Je ne sais pas combien de temps cette marche m'a prit, mais la nuit s'était refroidie. Il m'a fallu un temps avant que je croise la maison que je tentais de rejoindre. Je comptais mais amis sur une main et ces deux là ce trouvaient à être les plus important. Je vais avouer que j'étais plus près de Ace que de Kylian, mais ils avaient la même importance. Je me suis planté sous la fenêtre de la chambre de Ace, j'y suis resté pendant une quinze de minute avant de m'éloigner pour voir s'il était debout. Je suis resté planté à vu pendant un moment avant de secouer la tête, je me sentais un peu imbécile. J'allais tourner les talons quand la fenêtre s'est ouverte. « Nigel? » Je lève les yeux et le voit semi endormi. « Putain, c'est quoi ça? Allez monte. » J'ai accroché mon sac à mon épaule avant de grimper contre la maison jusqu'à sa chambre. Je laisse tomber au sol, gelé et épuisé. « T'as l'air d'un mort, qu'est-ce qui t'es arrivé? » J'ai tourné la tête vers lui et j'ai affiché un sourire malgré cette ouverture à ma joue. Il arque un sourcil attendant la suite. Je me redresse sur mes coudes et tourne la tête vers lui. « Je me suis embrouillé avec mon paternel, mais ça va. » Je pousse un soupire en calant mes mains sous ma tête à fixer le plafond de sa chambre. Le regard qu'il me lance, je le sens. Il faut le dire, ce n'est pas normal qu'un père s'embrouille avec son fils de cette façon et c'était encore moins normal qu'un père enferme son fils dans le grenier! Je savais qu'il n'allait pas insisté. « Restes autant que tu veux, je garderai mon père a distance. » Je me suis redressé à nouveau et je lui tape sur la jambe avant de me laisser tomber au sol à nouveau. J'ai poussé un soupire avant de fermer les yeux.

Quelques semaines plus tard, après de multiple supplication de ma mère et de ma soeur, j'ai prit la décision de rentrer à la maison. Je n'ai jamais supporter voir ma soeur pleurer et encore moins l'entendre, puisqu'au téléphone je n'arrivais à rien, elle ne se calmait jamais. Je suis resté planté devant la maison pendant plus de vingt minutes à fixer la porte. Est-ce que j'avais vraiment envie de retourner dans cette baraque? Après tout, mon frère n'est pas mon frère et mon père l'a traité comme un animal. J'avais grandis avec lui et j'avais grandis en le croyant mon frère. Même enfermé au grenier, je veillais sur lui. J'aurais pu faire mieux, mais bon, il est trop tard. J'ai finis par passer la porte. Ma soeur au salon s'est levé d'un bon avant de se jeter sur moi. Je l'ai prise dans mes bras, je l'ai serré la sentant trembler. Je ne m'attendais pas à ce que mon départ la marque autant. J'ai poussé un soupire avant de sentir un regard sur moi. Je me suis redressé en l'écartant de moi. J'ai tourné la tête avant de croiser le regard de mon père. Il était là à l'entrée de la cuisine à me regarder. J'ai serré la mâchoire avant qu'il ne s'avance vers moi. Il a agrippé ma veste avant de m'attirer vers lui pour me prendre dans ses bras. Je me suis accroché à lui, parce que je ne le veuille ou non, il restait mon père.


Dernière édition par Nigel Morgan le Lun 29 Mai - 3:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 0:04

AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH COLE :love: :love: :pole:

Rebienvenue :amen: :tombe:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Staff de VOM
Messages : 874
Date d'inscription : 15/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free. [1/2]

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 1:11

Re-bienvenue. :boude2: :perv:

_________________
harmony. when it all falls, when it all falls down, i'll be your fire when the lights go out, when there's no one, no one else around, we'll be two souls in a ghosttown..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 1:13

Tant d'amour James.
Merci :stache:

Ooh Heaven, avoue que tu m'aimes, et là je m'en irai :siffle:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Staff de VOM
Messages : 874
Date d'inscription : 15/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free. [1/2]

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 1:13

C'est plutôt toi qui est accro à Heaven. :perv:

_________________
harmony. when it all falls, when it all falls down, i'll be your fire when the lights go out, when there's no one, no one else around, we'll be two souls in a ghosttown..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 1:16

Bin quoi, c'est un petit paradis, il m'en faut bien un peu dans mon enfer personnel :siffle:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2017

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 6:13

Acro à cette peste ? T'es encore plus fou que j'pensais!
Rebienvenue :ha:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 6:19

Je suis accro à toutes les pestes de ce monde :hihi:
Dans l'espoir de toutes les briser :scar:

Merci Kincaid !! (Tu me fais penser à Kinder, comme Kinder Surprise) :hide:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Staff de VOM
Messages : 358
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 8:04

FICHE VALIDEE





Oh la tu as du peps au petit Nigel, alors je te vailde :kitty:

Maintenant que tout est bon, file vérifier que le staff a bien fait son travail en recensant ton avatar! :vache: De plus, il est temps pour toi d'aller faire ta fiche de lien. Va vite demander ton logement et et recenser ton métier, ici. N'hésite pas à demander un partenaire de rp à la roulette de rp. Enfin, si tu en as envie, va donc créer tes scénarios et pré-liens ici! :chaton:

Bon jeu parmi nous, petit chat! :persan:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 1135
Date d'inscription : 14/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: my name's creep (nigel) Mer 24 Mai - 10:29

Bon, j'ai pas eu le temps de le dire hier, mais re-bienvenue parmi nous !
T'es beau aussi, comme ça :ha:

_________________
Red Queen

queen scar ⊹ when the queen is happy, there's peace in the kingdom.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: my name's creep (nigel)

Revenir en haut Aller en bas
 
my name's creep (nigel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tres Mauvaise Nouvelle pour Nigel McGuinness / Desmond Wolfe
» Le Nouveau 'Gouverneur" de la Minustah le Canadien Nigel Fischer se Fache
» Malentendus sur la Minustah, clarification de Nigel Fisher (lettre ouverte)
» ♍ You're Not In On the Joke - Cobra Starship ♪
» Le Sénateur Annick François a insulté le Président Michel Martelly en publicBy T

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veil of mist :: Our Memories :: My Way-
Sauter vers: