AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Staff de VOM
Messages : 1135
Date d'inscription : 14/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Jeu 25 Mai - 23:29

Premier grand moment de ta journée. Tes lèvres trempaient dans le liquide chaud, savoureux et remplis d'arômes. C'était en général la première chose que tu faisais le matin. C'était la première chose à laquelle tu pensais. Commencer ta journée sans ta dose quotidienne n'était pas permis. Le café. Ou même le thé, quand tu te lassais. Si seulement tu t'étais levée un rien plus tôt, tu n'aurais sans doute pas à faire un détour par le Starbuck et tu aurais sans doute bu ton café chez toi, tranquillement, sans personne autours de toi. Tu te serais retrouvée seule avec toi-même. Là, tu tu étais forcée de faire la file pour un petit café. A dire vrai, tu pensais t'en passer. Tu pensais pouvoir te rendre au travail, réfléchir à de nouveaux modèles de vêtements, choisir les tissus appropriés et tout ça, sans ingurgiter une seule goûte de cette drogue. Toutefois, les effluves émanant de l'établissement t'avaient attirée. Comment ne pas résister à l'envie d'un cappuccino ? Tu détestais tant ces moments où, coincée entre des inconnus, tu attendais ton précieux. Cela s'est encore passé pour une stupide place de cinéma. Tu avais crié comme une hystérique, prétendant voir un serpent. Cela dit, ça ne servait à rien, tu risquais de ne même pas bénéficier de cette tasse tant chérie. Finalement, te voilà à une table, les deux mains autours de ta tasse. Et puis, tu relèves les yeux. Un courant électrique te parcouru l'échine lorsque tes yeux aperçurent une tête que tu ne connaissais que trop bien. Milo. Fallait-il encore que tu le croises aujourd'hui. Fallait-il encore que tu le croise ce matin. Ta journée ne pouvait pas plus mal commencer. Tu avais cette impression que partout où tu allais, tu te retrouvais nez à nez avec lui. Et même s'il était plus qu'un régal pour tes yeux, tu le trouvais carrément insupportable. Lorsqu'il fini par passer à côté de toi, tu lui lances un bref : tu me suis où bien ? C'était là votre quotidien. Vous vous lanciez des piques, ça vous faisait une petite distraction et puis, vous retourniez à vos petites vies. Je sais que t'es détective privé, mais pas besoin de me surveiller. Si tu veux savoir quelque chose, demandes-le moi, qu'on en finisse ! Tu bus une nouvelle gorgée de ton café. Il ne te plaisait plus tant que ça, maintenant. Tu aurais volontiers commencé ta journée sans en boire une goutte, finalement.

_________________
Red Queen

queen scar ⊹ when the queen is happy, there's peace in the kingdom.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 88
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Ven 26 Mai - 15:21


Il était rare que Milo s’arrête alors qu’il était en route pour le travail. Seulement là, il n’avait pas pu résister à l’appel du Starbucks. Il se serait bien contenté du café de chez lui, seulement ce matin là, il n’avait pas coulé. Foutue cafetière qui commençait à se faire vieille… Il allait devoir dépenser 3 dollars dans un simple café, mais il était impensable pour lui de commencer la journée sans sa boisson chaude. Ca allait déjà le réveiller un peu, il avait sacrément besoin de sa dose quotidienne de caféine, surtout si il voulait être coopératif au travail. Il entra dans l’établissement et poussa un soupir. Et merde… La file d’attente était grande, il serait surement en retard. Il n’avait aucun rendez-vous ce matin mais il aimait bien arriver tôt au bureau pour pouvoir avancer un maximum sur ses dossiers. Milo pouvait être patient, mais pas pour des choses aussi futiles qu’une boisson ou de la nourriture. Lorsque ce que fut enfin son tour, il commanda un Mocha. Il aurait bien pris 3 boissons supplémentaires pour ses collègues, seulement il n’avait rien envie d’offrir à Lydia, leur secrétaire tout bonnement insupportable. Il allait donc boire son café ici. Cherchant une table libre du regard, son regard se figea instantanément sur cette femme à la chevelure de feu, Scarlett Abernathy, aussi belle que cruelle. Milo s’avança vers elle, l’air de rien, un sourire ravageur aux lèvres. Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour attaquer Milo. « Te suivre ? Tu te penses vraiment aussi importante pour moi ? » Il émit un petit rire. Ca n’était pas sa première altercation avec Scarlett. En fait, ils ne pouvaient s’en empêcher. Le destin semblait les attirer tels des aimants alors qu’eux ne faisaient que se repousser. « Voyons Scarlett, ne sois pas stupide… J’enquête sur des personnes bien plus intéressantes que toi… »  Il cherchait un moyen de l’énerver. Pour ça, il n’hésitait même pas à mentir. En réalité, Milo la trouvait fascinante, même si il ne le crierait pas sur tous les toits. Dans un élan de courage, il tira la chaise face à elle pour s’y assoir. Il planta son regard dans le sien. « Je suppose que ça ne te dérange pas, tu as l’air de t’ennuyer toute seule… » Nouveau sourire en coin, dans le seul but de la provoquer. C’était dingue comme il ne s’en lassait pas. Il serait peut-être en retard au travail… Mais ça n’était pas grave, ça valait le coup.

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 1135
Date d'inscription : 14/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Dim 28 Mai - 14:08

Tu le savais, qu'il ne te suivait pas. C'était même évident. que pourrait-il bien avoir à chercher à propos de toi ? Toi, tu voulais juste l'embêter un peu, comme vous faisiez habituellement. Tu laisses les paroles couler le long de ta carapace. Tous ses mots ne parviennent même pas à pénétrer ton cerveau. Sans doute parce que tu étais, une fois de plus, absorbée par son regard. Par ses yeux rivés sur ta personne. Par son sourire en coin. Et même si la plupart du temps, c'était une punition que de finir en permanence en sa compagnie, tu devais avouer qu'à force, tu y prenais gout. Tu prenais toujours de plus en plus de plaisir à lui mener la vie dure et tu prenais de plus en plus plaisir à le connaitre au fil de vos petites altercations. Et puis, le problème n'était plus de te retrouver seulement quelques petites minutes avec lui. Non, il venait tout bonnement de s'installer en face de toi, prétendant que tu devais bien te sentir seule et que, de ce fait, il se proposait pour te tenir compagnie. tu sentais déjà les minutes s'allonger. Ce petit café à prendre en vitesse allait sans aucun doute te mettre en retard pour le travail. Tant pis, ça vallait carrément la peine ! Oh mais vas-y, je t'en prie, assieds-toi ! Tu plantes alors tes prunelles dans les siennes, ton coude posé sur la table et la tête soutenue par ton bras afin de terminer ta phrase. Mince, c'est déjà fait, on dirait ! Il avait ce petit sourire en coin, celui qui te fait généralement partir au quart de tours en plus de t'installer des papillons dans le ventre. Tu ne savais pas vraiment à quoi c'était dû. Sa personnalité ne t'attirait que très peu. Rassures-toi, je n'ai pas besoin de toi pour passer du bon temps. Pour dire vrai, j'étais très occupée à penser comment je pourrais un peu plus te pourrir l'existence. Tu entortilles une mèche de tes cheveux de braise autours de ton index, l'air de réfléchir. Dis-moi, ça te tenterait, une humiliation, genre petite scène de ménage sur ton lieu de travail ? C'était complètement immature de faire ce genre de chose, pourtant, tu en étais clairement capable. Tu étais capable de faire des manière comme ça, dans des lieux publics, mettant d'autres personnes totalement dans l'embarras. Cela dit, c'est plutôt gentil de ta part de te proposer. T'es certain que c'est pas plutôt toi, qui t'ennuies ? Tu bois une nouvelle gorgée de ton café, te demandant s'il ne t'en faudrait pas un deuxième pour survivre à ta journée. Après tout, elle commençait mal alors, pourquoi cela s'arrangerait-il par la suite ? T'es à cours de gens à pister ?! Tu en profites pour dessiner un large sourire sur ton visage, toute ouïe pour écouter sa réponse. Mine de rien, ça passait le temps. 

_________________
Red Queen

queen scar ⊹ when the queen is happy, there's peace in the kingdom.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 88
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Mer 31 Mai - 23:07


Scarlett était fascinante. Son caractère de feu s’accordait parfaitement avec sa chevelure. Son regard noisette pouvait se montrer aussi froid que de la glace et malicieux à la fois. Elle semblait détenir tellement de secrets… Et tellement de facettes que Milo aimerait découvrir. Il ne savait pas réellement quel genre de jeu il jouait avec elle, ni même ou tout cela allait les mener. Peut-être qu’ils se bruleraient les ailes tous les deux, ou peut-être que Milo se ferait avoir comme bien souvent. Cette femme avait dû briser bien des coeurs. Bientôt, Milo se demandait pourquoi il pensait à tout ça. Scarlett ne l’intéressait pas. Ou du moins, il tentait de s’en persuader… Le destin l'avait à nouveau mise sur son chemin. Etait-ce un signe ? Ou un simple hasard ?
Il s’était assis face à elle sans en avoir le consentement, ce qui lui était bien égal. Il savait pertinemment que la belle rousse ferait mine d’être agacée. D’ailleurs, elle tentait de le convaincre qu’elle ne s’ennuyait pas le moins du monde. Elle réfléchissait à comment lui pourrir la vie ?  Pourquoi tant de haine ? « Je suis ravi de voir que tu penses à moi. » Répliqua t’il simplement, tentant d'ignorer la menace. Il n’avait pas vraiment peur d’elle, ni même de l’humiliation publique qu’elle pourrait lui causer. Il connaissait très bien ses collègues et pourrait facilement leur expliquer la situation… Enfin, il n’était pas sur d’en avoir envie, il aimait rester secret sur sa vie privée et sur ses fréquentations. Rapprochant son visage du sien, il susurra « Avec plaisir très chère… J’adorerais que mes collègues voient à quel point j’ai une vie mouvementée. » Nouveau sourire en coin avant de reprendre sa position initiale, bien adossé à sa chaise. Il but une gorgée de mocha. Il ne pensait même pas à surveiller l’heure, il n’en avait rien à faire pour le moment. Parce que quand Scarlett était là, il n’y avait plus qu’elle et leur jeu qui comptait. C’était dingue, comment une personne qui l’énervait à ce point était capable de retenir autant son attention ? « Je ne m’ennuie jamais. Ceci dit, je dois avouer que je m’amuse plutôt bien avec toi. » Il soufflait le chaud et le froid en même temps. Difficile de savoir sur quel pied danser avec elle. Milo était paumé lui aussi. D’un côté il détestait cette princesse des beaux quartiers… Et pourtant… Il y avait toujours ce sentiment inexpliqué qui provoquait en lui un je ne sais quoi, le forçant à aller vers elle. « Non, les affaires se portent bien. Pourquoi, tu veux m’aider dans mes dossiers ? » Ceci dit, cette méthode ne serait surement pas efficace. Avec Scarlett dans les parages, Milo avait l’esprit ailleurs.

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 1135
Date d'inscription : 14/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Jeu 1 Juin - 18:30

Te retrouver en face de Milo était un exercice bien complexe. Malgré la tension qui régnait entre vous, tu ne pouvais pas t’empêcher de te noyer dans ses yeux et de perdre tout contrôle de la situation. Tu ne voyais jamais le temps passer. Il ne te paraissait pas une éternité, bien au contraire, vos petites chamailleries faisaient passer le temps. Et comme le destin - ou bien était-ce autre chose – semblait vouloir vous remettre sur le chemin l’un de l’autre, c’était un peu comme votre petite routine. Tu le savais, tu finirais par y perdre quelque chose. Tu n’es jamais tombée amoureuse et pourtant, cette perspective te semblait tellement proche. Mais … Qu’est-ce que tu pouvais encore bien raconter, Scarlett ! Tu ne pouvais pas éprouver quelque sentiment que ce soit à son égard, mis à part de la haine ou du moins, quelque chose de négatif. Et à chaque fois que tu lui lançais des remarques, il finissait toujours par les retourner contre toi sans que tu ne puisses répliquer quoi que ce soit. Tu te retrouvais là, sans mot. Comme lorsque tu lui as parlé de la scène au travail. Que voulais-tu répondre à ça. Qui plus est quand il rapproche autant son visage du tien. Comment résister à une quelconque tentation que tu avais l’impression de ressentir à son égard. A part, sans doute le fait que tu le ferais volontiers, juste pour le croiser encore, rien ne venait à ton esprit. Tu ne répondrais rien, donc.

Ravie de savoir que je fais partie de tes nombreux centres d’intérêt, Milo. J’ai l’impression que c’est presque un privilège ! Tu avais presque envie de te moquer de toi-même en cet instant. Pourquoi t’avais dit ça, au juste ? De toute façon, quoi que tu dises, quoi que tu penses de lui et quoi que tu décides de faire, tu savais qu’il n’était pas fait pour toi. Tu avais fait une scène à la fiancée de ton frère, lui rappelant sans cesse qu’elle était loin d’avoir l’étoffe d’une Abernathy. Et tu te devais donc de suivre tes propres conseils. Sinon, tu n’étais tout simplement pas crédible. Une Abernathy se devait de ne surtout pas s’intéresser à des hommes comme lui. Pourtant, c’était très tentant. T’aider ?! Moi ?! Tu laisses s’échapper un petit rire avant de reprendre plus sérieusement. J’ai autre chose à faire que de m’occuper de toute ta paperasse ! Si tu veux une secrétaire, va donc chercher ailleurs. Tu croises les bras, posant délicatement ton dos contre ta chaise. Il y a pleins de filles dehors. Vas donc leur proposer ! Tu venais de dire ça tout en espérant qu’il ne se lève pas pour exécuter cette tâche. Quelque part, tu avais comme un sentiment naissant de jalousie. Trois fois rien, sans doute. Franchement, Milo … Si tu baves sur mon corps, il va falloir y faire quelque chose. Je comprends que ce soit dérangeant. En plus, on se rencontre souvent. Sans même que tu t’en rendes compte, ta main touchait la sienne. Un frisson te parcourut l’échine. Tu en étais là, maintenant, à ne même plus te rendre compte de ce que tu faisais. Ta main fini par lâcher délicatement la sienne pour se reporter sur ta tasse de café dont tu bus une nouvelle gorgée, perdue dans tes pensées. Tu avais tâché de retourner la situation comme tu le pouvais. Mais c’était sans compter ton geste et le fait que, sans aucun doute, il te répondrait encore quelque chose te faisant à nouveau perdre le contrôle de tes mots.

_________________
Red Queen

queen scar ⊹ when the queen is happy, there's peace in the kingdom.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 88
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Dim 4 Juin - 22:14


Milo se demandait parfois pourquoi le destin ramenait toujours cette rouquine sur son chemin. Ils n’avaient rien en commun après tout. Elle devait vivre dans un luxueux appartement et siroter du champagne chaque soir, pendant que lui bossait dur pour gagner sa vie. Milo n’était pas pauvre, non, mais il ne roulait pas sur l’or non plus. Mais cette vie lui était suffisante et il n’était pas envieux des autres.
Pourquoi ne cessait-il pas de tomber sur elle par hasard ? Au café, au centre commercial, dans la rue… Parfois même lorsqu’elle était accompagnée de son frère. Un moment assez gênant qui ne les avaient pourtant pas empêché de s’envoyer leurs piques quotidiennes. Milo n’arrivait pas à cerner Scarlett. Pourtant, son cerveau lui hurlait de se méfier d’elle, de l’éviter. Mais il ne le pouvait pas. Il avait besoin de leur jeu, il avait ce besoin de la voir, de la provoquer encore et encore, de lui lancer un sourire narquois en lui disant ‘à bientôt’. Et puis, pourquoi lutter contre son destin après tout ?

Son ironie ne la quittait pas. « C’en est un oui. » Ils jouaient certes, mais à quoi ? Il n’était pas tellement question de voir qui céderait le premier à l’autre puisqu’il n’était jamais question de drague. Seulement de méchanceté gratuite balancée sans véritable raison. Mais Milo aimait ce jeu et il était persuadé que sa partenaire aussi. « Evidemment, madame ne se rabaisserait pas à être une simple secrétaire, elle pense valoir mieux que ça. » Scarlett avait un côté fier qui exaspérait plus que tout Milo. Il haïssait ce genre de personne, le genre qui avait de l’argent et qui aimait le montrer, qui avait une trop haute estime de soi. « Mais si c’est toi que je veux? » Répondit-il finalement lorsqu’elle lui proposa d’aller se chercher une secrétaire. Il se rendit instantanément compte que sa phrase pouvait avoir un double sens. Merde. Espérons qu’elle ne le saisisse pas.
Soudainement, la main de Scarlett toucha la sienne, provoquant comme un courant électrique chez Milo. A quoi jouait-elle ? Etait-ce là une provocation de plus ? « J’ai vraiment la tête d’un type qui ne s’intéresse qu’au corps d’une femme ? » Il haussa les sourcils. « Je suis vraiment déçu que tu me perçoives de la sorte… » La main de Scarlett lâcha finalement la sienne. Milo ne savait même pas ce qu’il devait penser de ce rapprochement physique. « Et justement, si on se rencontre aussi souvent… Tu ne penses pas que c'est le destin qui veut nous réunir ? » Il espérait que non. Bien qu’elle soit très jolie, elle n’était pas son genre de fille au niveau du caractère. Il voulait quelqu’un de moins prise de tête, et surtout quelqu’un qui l’accepterait pour ce qu’il était. Ils étaient incompatibles. Mais pourquoi ne cessait-il donc pas de penser à elle ? Et pourquoi s’énervait-il à chaque fois qu’il l’imaginait en compagnie d’un autre homme ?

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 1135
Date d'inscription : 14/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Ven 9 Juin - 19:07

Il te taquinait encore ou bien était-ce plutôt un reproche. Tu te sentais toujours au dessus de tout. Tu valais sans doute plus qu'un simple métier de secrétaire, tu valais sans doute plus que certaines personnes. Oui, tu voyais les choses comme ça, et alors ? Ce n'est pas ta faute si tu as parfois plus d'ambition que certains ou que tu es bien née, dans une famille qui a les moyens et surtout, qui n'accepterait pas de te voir exercer un tel métier. Tu ne répondis rien. Il avait raison de toute manière. Par contre, ce qu'il dit ensuite attira ton attention. Il te voulait TOI. Personne d'autre. Je vois ... Je n'avais pas saisi que c'était une secrétaire dans ce genre que tu souhaitais. Tu lui souris alors, convaincue d'avoir su percer son petit secret. Il te suivait, tu en étais sûre, à présent. Il était amoureux de toi, ou un truc dans le genre et finalement, il prenait comme prétexte que vous tombiez bizarrement l'un sur l'autre dans le plus grand des hasards. En réalité, il le faisait sans doute exprès.

Quand ta main avait touché la sienne, tu avais ressentis une sensation étrange dans tout ton être. Impossible de décrire ce que c'était exactement. C'était le même genre de sensation que tu éprouvais à chaque fois que tu pensais à lui. Parce que oui, il t'arrivait d'y penser, d'en rêver, même. Sans doute était-ce à cause du fait que vous vous croisiez si souvent. Tu ne voyais pas d'autre explication. Tu n'avais rien en commun avec lui. Je ne sais pas à quoi tu t'intéresses vraiment, Milo. Après tout, on ne se connait pas malgré le fait qu'on se rencontre si souvent. C'était la vérité. On ne parle pas, on se tire dans les pattes. Je sais simplement que tu es détective, qu'on ne vient pas du tout du même milieu et que pourtant ton regard ... Tu te stoppes net. Tu ne pouvais pas parler du fait que son regard te faisait fondre. Et parce que tu savais parfaitement qu'il te demanderait ce qu'il y avait avec son regard, tu à repris ta phrase. J'aime bien tes yeux, voilà ! Tu croises les bras, comme si tu boudais dans ton coin. Tu ne voulais pas t'avouer vaincue. Et tu avais beau te dire que plus vous vous lanciez des piques et plus tu le connaissais, ce n'était en réalité pas autant le cas que ce que tu pensais. Quelque part, tu avais envie de laisser ce petit jeu de côté, le temps d'un instant et de savoir qui il était réellement. Mais c'était bien trop tentant, t'aimais bien de lui chercher des problèmes. Et le voilà qui te parle de destin. On ne pouvait pas faire plus ... Débile. Les histoire de destin ne sont que des foutaises. Le destin ? Certainement pas. Je soutiens toujours que tu me suis. T'osais juste pas me demander de devenir ta "secrétaire", c'est tout. Ton regard quitta un instant le visage de ton interlocuteur. Tu étais déjà en retard de cinq minutes. Tant pis, tu ne partirais pas en si bon chemin. Après, si c'est vraiment ça que tu veux ... on peut s'arranger. Cela dit, ça va être difficile d'avoir ce genre de rapport sans qu'on ne se frappe dessus. Là, tu plaisantais. Seulement, tu avais cette curieuse impression qu'il ne comprendrait peut-être pas les choses de cette manière.

_________________
Red Queen

queen scar ⊹ when the queen is happy, there's peace in the kingdom.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 88
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo) Mar 20 Juin - 0:05


Scarlett tirait des conclusions hâtives. En parlant de secrétaire, Milo n’avait pas voulu faire un sous entendu. Il était bien trop pudique pour se mettre à draguer ouvertement Scarlett de cette façon. Ils ne se connaissaient pas encore assez, et surtout, Milo se refusait quelconque sentiment envers elle. De toute façon, elle ne voudrait pas de lui… A moins que ce soit lui qui ne veuille pas d’elle… Il s’embrouillait l’esprit. Au final, il ne savait même plus ce qu’il voulait. Leurs différences les éloignaient, certes. Mais deux personnes trop similaires, n’était-ce pas l’ennui assuré ? Milo ne cessait de se demander pourquoi il pensait à ce genre de choses. Il n’était pas là d’entamer une relation avec la belle rousse, alors pourquoi se torturer à y songer ? « Non je… Rha, laisse tomber. » Lâcha t’il. Ca ne servait à rien de s’expliquer, elle avait interprété les paroles de Milo à sa manière.

Sa main contre la sienne… Milo avait trouvé ça surprenant. Mais par pour autant dérangeant, c’était même presque naturel. Et voilà que Scarlett avouait aimer ses yeux. Décidément, leur conversation prenait une toute autre tournure. Elle venait de lui faire une révélation. Etait-ce à son tour d’en faire une ? « Et moi je… Je m’intéresse à toi. » Il s’aventurait sur un terrain glissant, un sujet qu’il ne maitrisait pas. Il tenta de rattraper le coup. « C’est dingue ça, je ne pensais pas que mon regard te troublait à ce point. » Il planta son regard dans le sien, affichant un nouveau sourire en coin. Peut-être qu’un jour, cette relation évoluerait. Il ne savait pas encore comment, mais ils ne pouvaient pas continuer à se rabaisser et se chercher indéfiniment. Tout finirait par changer du tout au tout, la tension électrique entre eux finirait par exploser. Mais de quelle manière ? Et pour quel résultat ? Il était encore temps d’éviter le pire et de tout arrêter… Si seulement ils ne se croisaient pas aussi souvent. Scarlett ne croyait pas au destin. Ca n’étonnait même pas Milo. C’était le genre de femme à vouloir rester maitresse de ses actes, de sa vie. En revanche, soutenir que Milo la suivait était tout bonnement ridicule. « Non Scarlett. A part dans le cadre de mon travail, je ne suis personne. » Lança t’il calmement. Quelle idée. Il trouvait ça extrêmement malsain. Dans son début de carrière de détective, Milo n’était pas à l’aise à l’idée de suivre les gens. Puis il s’était convaincu qu’il ne faisait pas ça pour lui, mais pour les autres, pour résoudre leurs questionnements. Que fait le mari de cette femme le samedi soir ? Ou part tout l’argent du compte commun de ce couple ? Il s’agissait là de questions essentielles. Mais jamais, ô grand jamais il ne ferait ce genre de chose pour une affaire personnelle. Evidemment, il pourrait se renseigner très facilement sur Scarlett. Mais il trouvait ça trop malsain. Il préférait apprendre à la connaitre… A sa manière. « Se frapper dessus ? T’es violente, Scarlett. Pas besoin de se frapper pour extérioriser… Cette tension qui nous lie. » Lui murmura t’il, avant de finir son café, l’air de rien.

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo)

Revenir en haut Aller en bas
 
Sometimes I stay up cashing in my bad luck (ft. milo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Afasia• Some nights, I stay up cashing in my bad luck
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veil of mist :: Our Memories :: My Way :: Les Rps-
Sauter vers: