AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 in every lost soul, the bones of a miracle. (gara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 1:36

Garrett Edwards
ft felicity jones
nom complet tu t'appelles pas comme ça. non. mais ça fait tellement longtemps que t'as presque oublié. dix ans. c'est long. une éternité. alors tu t'y es habituée. seulement c'est le nom de ton mari. pas le tien. toi tu serais plutôt une watson. la seule et l'unique. pourtant c'est bien edwards que tu portes fièrement. tu t'y accroches à ton nom d'emprunt. comme une folle. pauvre petite. c'est comme ton prénom. t'as un prénom de garçon. garrett. tes parents ont toujours été des anticonformistes. c'est toi qui en payes le prix. alors tu te fais appeler gara. ça n'a jamais changé. c'est presque plus originale. et tellement toi.  âge tu l'as presque passée ce cap. celui des trente ans. celui qui fait généralement peur. parce qu'il signifie la fin d'une époque. de l'innocence. c'est tout un programme. mais toi ça va. tu le supportes bien. les années se succèdent sans que tu ne les vois vraiment. tant mieux non ? alors que t'es trente ans ou vingt-cinq ans, ça te va. t'es pas une maniaque de la jeunesse. t'acceptes ton âge et tout ce qui va avec. c'est déjà bien. date et lieu de naissance t'es pas née en angleterre comme ton edwards. oh que non. t'es bien d'ici toi. de spring hill. pourtant on dirait pas. vu ton teint blanc et ton accent british. t'as tellement voulu tout effacer que t'as réussi à te construire une autre identité. une meilleure version de toi même. que tu dis. métier, ou études si t'as pas su t'occuper de toi. t'as su t'occuper des autres. c'est sans doute pour ça que t'es devenue infirmière. celle qui corps et parfois les âmes. c'était plus facile de soigner la tienne à vrai dire. vraiment plus facile. après tout t'aimes ton métier. tu as ce truc avec les gens. cette compassion et cette douceur. les enfants sont apaisés par toi, les adultes comprennent en toi comme une sorte d'amie. ils partagent avec toi leur bout de vie. avant qu'ils ne repartent de l'hopital. guéris. à spring hill depuis tu viens de revenir en fait. pourtant t'as presque toujours été là. tu te promènes dans la ville, t'as l'impression de voir les fantômes de tes souvenirs. mais ça s'arrête là. parce que d'un autre côté tout a changé. que le monde a tourné sans toi ici. treize ans. c'est pas rien au final. statut social si t'as fini détruite par toute cette histoire. lui il fut là. il réussit à panser tes blessures. tu ne guéris pas. et tu ne guériras probablement jamais. mais il fut celui qui sut trouver les mots. pour apaiser ton coeur. pour apaiser toute la colère que tu avais en toi. alors il te semblait naturel de dire oui. d'accepter d'être sa femme. après tout tu l'aimes cet homme. il est celui qui a su te reconstruire. et c'est déjà énorme. pourtant il t'arrive encore à penser à un nom. celui qu'on te murmure depuis des années. et que tu ignores allègrement. qui ça ? ton premier amour.statut financier on peut dire que t'es bien lotie. c'est ton mari qui y tient. il veut t'entretenir. toi la mentalité anglaise, elle te fait un peu rire. mais il comprend aussi ce que tu ressens. alors il te laisse faire ce que tu veux. au final personne ne t'a jamais rien dit de quoi faire. tu sais subvenir à tes propres besoins. et il le sait. quartier choisi c'est tout nouveau pour toi. t'as jamais été dans cette partie de la ville quand t'étais à spring hill. jamais. c'était réservé aux autres. seulement avec le salaire de ton mari, vous pouvez vous le permettre. vous pouvez faire partie de downtown. caractère émotive, impulsive, rancunière, douce, amicale, attentive, altruiste, fonceuse, entêtée, arrogante, susceptible, menteuse. groupe choisi insidious. avatar & crédit felicity jones (vinylles idylles).
Q1: Quelle est ta réaction à la découverte du journal de l'inconnu ?
à vrai dire, t'étais pas encore là. quand ils ont redécouvert le journal, t'étais en angleterre. alors on peut dire que sur le coup ça t'a rien fait. pourtant en revenant, quand t'as découvert la peur de certains et le mystère face à ce journal, on peut dire que ça t'a un peu fasciné. il faut le dire. il y a quinze ans t'étais là après tout. tu le connaissais peut être. alors oui ça t'a fasciné. mais pas non plus à en élever une secte. et pis t'as commencé à te poser des questions. celles qui émettent des doutes. de la peur aussi. mais c'en est resté là. tu ne sais pas tellement trop quoi penser au final. après tout, toi amytiville, t'as toujours considéré ça comme étrange. du moins tu trouves toujours des suites rationnelles à tout ça. alors les histoires de paranormal, ça te fascine, certes, mais tu finis toujours par trouver une logique. ouais.

Q2:As-tu une idée sur qui pourrait-être le garçon en question ?
il y a quinze ans. t'étais là. t'avais quinze ans. t'étais peut être au lycée avec lui ? tu le connaissais sans doute. alors t'as beau cherché dans tes souvenirs d'adolescence, mais rien ne te vient. tu ne vois pas qui. et surtout pourquoi. sans doute faisait-il parti des outsides, des invisibles ? des rejetés de la hiérarchie scolaire. c'est probablement vrai. alors non. tu ne sais pas tellement qui c'est.

Q3: Es-tu prêt à faire éclater la vérité autour de l'inconnu? franchement t'en sais rien. si la personne est vraiment morte. elle a droit de reposer en paix. alors fouiller encore et encore n'est-il pas contradictoire ? mais la personne dite n'a pas elle aussi droit à sa part de vérité. pour reposer en paix justement ? oui. alors oui tu pourrais être prête à tout ça. mais si cela se révèle être une personne de ton entourage que t'as connu, tu ne sais pas trop non plus. c'est compliqué tout ça pour répondre. il te faudrait plus d'éléments. pour avoir un réel jugement. c'est bien trop flou pour toi. et les circonstances peuvent tout changer. oh que oui.
01. le premier amour. on dit que c'est beau. c'est innocent. toi tu le croyais. pendant un temps. parce que tu l'as tellement aimé. c'était si pur entre vous. peut être trop. parce que la souillure, elle a sali tout. t'en gardes un goût. entre sa mère complètement folle et lui. lui qui a fini par te trahir. tu l'as retrouvé dans le lit d'une autre. t'as cru une première fois ce jour-là. comme un coup de poignard en plein coeur. 02. seulement voilà. seulement dix-sept ans. t'es tombée enceinte. c'était pas prévu. t'avais peur. déjà de tes parents. mais en fait c'était pas eux le problème. eux ils ont accepté. difficilement. mais ça a été. par contre l'autre côté, c'était pas une mince affaire. parce que ça a vite dégénérer. la situation t'est devenue incontrôlable. et ça t'a terrifiée. bien plus que tu oses le dire. 03. le regret de ta vie. t'as du l'abandonner. elle ta toute petite. tu l'as abandonnée contre ton gré. on ne t'a pas dit que c'était pour son bien. non. on t'a juste forcé la main. pas tes parents. eux ils comprenaient. mais c'était sa faute à elle. elle leur a monté la tête. ils ont cru bien faire. et ça t'a tué une seconde fois. parce que c'était comme abandonné une partie de toi même. sans que tu ne l'aies vu t'étais déjà devenue sa mère. et tu l'aimais. oh que oui. mais t'as du la leur donner. parce que tu pouvais pas faire autrement. parce que la mère abernathy était un monstre. tu penses toujours ça d'elle. elle n'est que ça à tes yeux pour ce qu'elle t'a fait. tu pourras jamais rattrapé le temps perdu. c'est tout. 04. alors t'es partie. encore une fois c'était pas ton choix. oh que non. c'était encore l'oeuvre de l'autre. le diable en personne. tu devais partir, ne jamais le revoir. c'était sa condition. en plus d'abandonner ta fille. une horreur. t'as même pas pu lui dire au revoir. était-ce nécessaire ? dans un sens oui. parce que même si tu l'avais retrouvé en mauvaise posture, tu l'aimais. alors ça te déchira le coeur. mais tu ne pus qu'obéir. encore une fois. parce que tu sais pas ce qu'elle aurait pu faire. c'est ça le pire. cette femme n'avait pas de limite concernant son fils. elle devenait folle. c'est ce que t'as toujours pensé. à la limite de la psychiatrie. c'est comme ça qu'on devenait quand on voulait protéger sa famille ? parce que tu savais qu'au fond, c'est tout ce qu'elle voulait. mais tu préfères oublier ça. parce que ses actes ne seront excusables pour toi. oh que non. 05. t'as du recommencer ta vie au final. repartir à zéro. mais comment t'as pu hein ? t'étais totalement détruite mentalement. t'as tenté de vivre. mais t'as plutôt survécu. c'est ce que tu répètes tout le temps. et pis tu l'as rencontré lui. ce médecin. il travaillait dans l'hopital où tu devins infirmière. il a tout de suite vu ton âme brisée. il a su trouver les mots pour toi. il a su te redonner le sourire. ce qui était une tâche plus que difficile. alors t'as fini par tomber dans ses bras. être charmée par sa compassion et son amour. il réussit à t'apaiser. pas à te guérir. mais à t'apaiser. c'était déjà beaucoup. 06. alors t'as commencé une nouvelle vie. beaucoup moins compliquée que l'ancienne. en étant sa femme, ça t'a semblé plus facile. comment ? tu sais pas tellement pourquoi. mais le résultat était là. t'étais presque heureuse au final. parce qu'elles étaient toujours là tes blessures. mais un peu mieux cachées. t'as réussi à reprendre ta vie en main. à pouvoir être telle que tu étais sans filtre. tu ne voulais plus qu'on t'impose des choix. alors tu t'es forgée un sacré caractère. ou presque. parce qu'elle était toujours là l'ancienne gara. toujours. t'as juste ajouté un peu plus de relief à toi même. ta nouvelle vie t'a tellement apporté. c'était beaucoup plus supportable à présent. grâce à lui. 07. t'as jamais voulu revenir. si tu aurais pu, tu ne serais jamais revenu à spring hill. oh que non. la fin de ton histoire là bas est bien trop douloureuse pour que tu tentes de rouvrir tes plaies. mais il a fini par te convaincre. tu ne sais pas tellement comment. mais il a réussi. il avait une belle proposition ici. tu ne pouvais pas non plus lui faire ça. et pis les relations à distance ne marchent jamais. t'es au courant. alors t'as fini par céder. malgré ton coeur qui tambourinait trop fort dans ta poitrine. 08. pourtant ça semblait pas la meilleure des solutions. certes il y avait toutes les maisons raisons qui t'ont fait partir de spring hill. certes. mais il y en a bien une autre que t'as pas prise en compte. une bien trop importante. parce que ton coeur il va surement s'arrêter en le voyant. ou même ta fille. parce que tu les as jamais oublié. ils étaient là au creux de ton coeur, somnolent presque. alors il va surement exploser ton coeur quand tu vas revenir. tu n'es pas prête. tu ne seras jamais prête à un retour. parce que tes sentiments, ils sont jamais partis. pire encore ils sont presque intacts en vérité. malgré toi. malgré la marâtre abernathy. malgré ton mariage heureux. malgré tout en fait. 09. avant t'étais une autre fille. avant toute cette histoire. oh que oui. c'est sans doute pour ça que t'as voulu marquer le coup. comme pour affronter cette nouvelle vie que t'as jamais voulu au départ. alors t'as eu cette idée. de te couper les cheveux. parce que t'as toujours eu cette longue chevelure blonde. et t'as tout coupé. pour les teindre en brun. comme après une mauvaise rupture. tu ne voulais plus qu'on te reconnaisse. qu'on t'associe à garrett watson. non. t'étais une autre personne. t'as toujours gardé cette teinture brune au final. surtout depuis que t'es revenue. tu ne veux pas qu'on sache qui t'es. tu ne veux pas souffrir à nouveau. t'as ajouté aussi cette frange. celle qui te mange le visage. comme pour te tenir à distance des autres. pour qu'ils ne voient pas tes yeux. et toutes les souffrances qu'ils t'ont apportés. oh que non. 10. son prénom. c'est tout ce qu'il te reste d'elle. ta fille. parce que t'as pas tellement eu le choix. on ne t'a même pas demandé ton avis. on te l'a enlevé comme ça. juste en te balançant un prénom. celui d'yzabel. tu n'as même pas eu le loisir de choisir le prénom de ta fille. un comble. après tout ça va avec le reste. ça reste une blessure de plus. de trop peut être ? parce que t'aurais aimé avoir au moins ce privilège. mais en la donnant -ou plutôt la cédant- t'avais perdu ton droit de mère. tu n'étais plus sa mère. tu n'étais qu'une étrangère. c'était cette femme blonde sa mère. pas toi. tu devais te résigner. après tout tu n'as même pas eu la chance de la serrer une fois contre ton coeur. pas une seule fois. on te l'a arraché sans que tu ne puisses protester ou dire quoi que ce soit. un drame.
Pseudo, prénom petite marie, je ne parle que de toi, parce qu'avec ta petite voix, tes petites... okay j'arrête promis. âge: dix-neuf ans, oh yeah. bientôt la double dizaine. mais faut pas le dire. on en parle pas. pays/région: france ou plus précisément la grande région de l'acal. ou grand est. ils ont pas pu choisir entre deux mots moches. c'est moche. comment avez vous connu le forum?: bazzart, il me semble. comme je pense la plupart des gens sur les forums à présent, ou presque. dédicace:  :17:


Dernière édition par Garrett Edwards le Mar 30 Mai - 19:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 1:36

I'm lost, damn lost
t'avais jamais cru revenir ici. oh que non. c'était presque prohibé. pourtant t'étais bien là. comment ? tu te demandais encore. ton mari. c'était lui qui t'avait fait venir. une mutation qu'il ne pouvait refuser. c'était comme ça que la carrière d'un chirurgien avançait. et bêtement tu l'avais suivi. après des refus. mais t'avais fini par le suivre. tu te persuades que tout ira bien. que jamais l'histoire ne continuera. ou ne se répétera. tu l'espères. vraiment. il doit sentir ton angoisse. alors il glisse doucement sa main dans la tienne. instinctivement. tu souris. parce que c'est tout lui ça. toujours à être là pour toi. même quand tu ne dis rien. il semble lire en toi comme dans un livre ouvert. ça te rassure. « it's gonna be okay, honey. » surement oui. « i'm sure we'll be happy there. » tu acquiesces doucement. c'est tout ce que tu peux faire au final. peux-tu réellement lui dire ? pas réellement. t'en doutais au fond. spring hill n'était pas une ville que tu portais dans ton coeur. c'est elle qui t'a faite toutes ces cicatrices. celles encore que tu voies encore saigner. mais tu ne dis rien. tu préfères laisser couler. cette fois-ci. tu reportes ton regard sur le paysage du hublot qui défile devant tes yeux. le ciel semblait bien claire aujourd'hui. pourtant la dernière fois que tu l'avais vu une teinte grisâtre s'y était immiscée. mais ce n'était pas le cas treize ans après. c'était étrange. tout te semblait si lointain et pourtant si proche. comme si c'était hier. ce n'était pas le cas. des années s'étaient écoulées depuis ce fameux jour. tu n'étais plus celle que tu as été. oh que non. t'avais changé. tu étais devenue une femme. « and the important thing is we are together. » évidemment. pourtant des souvenirs se rappelaient à toi. des réminiscences que t'aurais préférés ignorer. ou oublier. parce qu'ils faisaient mal. dans un sens, tu savais qu'en revoyant certains endroits, ton coeur ne le supporterait pas. c'était comme s'il se réveillait de son sommeil. comme s'il criait à nouveau. « always. » c'est tout ce que tu as pu répondre. qu'est-ce que tu aurais pu dire ? plus l'avion continuait sa course. plus tu avais envie de sauter de ce dernier. t'avais envie de rentrer en angleterre. de reprendre ta vie. celle qu'on t'avait d'abord imposé. non. il fallait pas que tu penses à ça. cela ne t'aiderait pas. au contraire. tu finis par poser ta tête contre son épaule. sa présence te réconfortait. elle l'a toujours fait. depuis que tu le connais au final. ce qui résulte à un bout de temps quand même à présent. « and you'll see, our home is perfect. you'll love it. » il te dit. pour appuyer un peu plus ses propos. tu te fiches un peu de la maison. qu'elle soit la plus grande de la ville ou qu'elle soit à la pointe de la technologie, tu t'en fous complètement. c'est avec la ville que t'as un problème. elle signifie quelque chose de tellement douloureux. il y a des gens que tu ne voudrais revoir pour rien au monde. les diables à l'origine de ton départ. parce que tu n'es jamais partie de spring hill de plein gré. oh que non. tout était de sa faute à elle. tu t'étais laissée manipulée. t'avais laissé son poison t'atteindre en plein coeur. et encore à présent il piquait dans ta poitrine. « i trust you. anyway, you are my home. » tu lui dis. c'est vrai. c'est lui ton ancrage. ton mari. celui que t'aimes éperdument. tout ce que tu voulais c'était que vous puissiez vivre comme vous l'avez fait en angleterre à londres. dans votre petite bulle d'amour. sans personne d'autre. sans que des perturbateurs rompent votre équilibre. tu l'aimais bien trop pour ça. « you know how much i love you right ? » il te répond avec un sourire. toi ça t'étire tout de suite les lèvres. c'est presque automatique. pendant un instant il te fait oublier tes tracas. ta peur. il n'y a que lui qui compte. là maintenant tout de suite dans cet avions. tu ne penses pas à votre destination. t'as l'esprit tranquille pendant une dizaine de seconde. et ça te fait un bien fou. vraiment. « oh yes, i know » tu lui dis sur le même ton. il dépose alors un baiser sur ton front. tu prends dans tes doigts une de tes mèches brunes. il ne faudra pas que tu penses à refaire ta teinture. cela faisait un moment. t'aurais du y penser avant. idiote. ça y est. tes pensées partaient encore dans le mauvais sens. mais c'était bien plus fort que toi. parce qu'il ne manquerait plus qu'on te reconnaisse. tu ne veux pas de ça. tu ne veux pas qu'on reconnaisse garrett watson. oh que non. elle était morte il y a bien des années. quand tu es partie d'ici à vrai dire. elle était enterrée. tu ne voudrais pas la déterrer elle et tous ces fantômes. fantômes. pas tellement. ils étaient bien réels ceux-là. c'est ce qu'il te faisait le plus peur. que tu les rencontres à nouveau. et tu sais que cela arrivera. tu ne pourras pas passer toute ta vie à les éviter. tu pourrais. t'avais déjà commencé à échafauder des plans complètement fous. mais tu sais qu'au final la vie se jouera de toi. comme toujours. elle adorait ça. alors tu savais que tu ferais tout pour que cela repousse l'échéance. tu prétendrais être une autre. une fille inconnue à toute cette ville et ses histoires. une vraie edwards en puissance. tu te cacherais derrière ta frange brune. parfaite pour l'occasion. tu soupires un instant. tu devrais pas penser à ça. t'es bien là. avec ton mari. vers une nouvelle vie. encore. t'es presque fatiguée de devoir encore recommencer. mais c'est différent cette fois-ci. t'as quelqu'un qui t'aime. quelqu'un qui est là pour toi. la boucle ne recommence. il y a longtemps qu'elle est bouclée. tu l'espères du moins. tu fermes les yeux un instant. tu ne sais pas tellement combien il reste du voyage. probablement pas longtemps. mais tout à coup tes paupières te semblent lourdes. presque insurmontables. alors tu te laisses aller contre lui. mais tu n'as pas prévu que tes pensées aillent si loin. beaucoup trop loin. et elle sera-t-elle là ? elle. ta fille. celle que t'as laissée derrière toi il y a treize ans. non. celle qu'on t'a forcée à abandonner. nuance. tu l'imaginais parfois. quel visage aurait-elle. quelle couleur de yeux aurait-elle. ça te torture presque l'esprit. parce que tu la vois partout. elle est le regret de ta vie. t'aurais du te battre plus. t'aurais du protester. t'aurais du... mais t'étais piégée. bien plus que tu ne le pensais. t'aurais pas pu lutter. tu le savais. les abernathy sont invincibles. t'étais rien comparé à eux. ils te le disaient assez souvent. et ils avaient raison dans un sens. tu n'avais pas le même poids qu'eux. même avec toute la volonté du monde, voire même la justice, jamais tu n'aurais gagné sur eux. ils étaient bien trop fort. alors il te reste simplement les regrets. et les vagues souvenirs d'un visage d'enfant. d'une petite poupée que t'as même pas eu la chance de tenir dans tes bras. la marâtre machiavélique. voilà ce qu'elle avait été. et pis lui. melville. le fils soumis. et qui ne valait pas mieux. après tout, t'en avais encore de la colère en toi. tu lui en voulait. à tous. à lui de l'avoir trouvé dans le lit d'une autre. à elle de t'avoir arrachée à lui, à ton enfant. à ta vie toute entière. et aux autres d'avoir rien fait contre ça. parce que ça t'a complètement détruite tout ça. t'as beau faire un sourire à présent. tu sais qu'au fond de toi, tes blessures ne guériront pas. pire encore elles vont se rouvrir à ton arrivée. tu le sens. alors peut être qu'ignorer était la meilleure des solutions. peut être qu'être une autre était le mieux à faire. tu t'en étais persuadée. pendant des années. prétendre effacer le passé pour construire un avenir meilleur. mais comment construire une suite solide si sa base est défectueuse ou manquante hein ? t'essayes d'ignorer tout ça. de passer outre. ça va bien se passer. tu te répètes les paroles de ton mari. presque instinctivement tu resserres tes doigts autour des siens. t'as besoin de sentir sa présence. de savoir qu'il est là. comme toujours. ça change pas ça. un son te tira de ta rêverie. the plane begins its descent. please stay in your place and wait for the crew's instructions. the landing will take place in a few minutes. thank you for your understanding, hoping that you had a good travel aboard our line. ça y est. vous y étiez. le moment de révélation approche. tu te cramponnes à ton siège. pas à cause de l'atterrissage. non. mais à cause de la suite. tu ne sais pas. et ça te fait peur. oh que oui. tout peut arriver. et tu n'aimes pas ça. spring hill n'a jamais été bon pour toi. pourquoi ça le serait à présent hein ? tu sens l'impact. les roues de l'appareil touche le sol. vous sentez les seccousses. c'est supportable. pourtant ton coeur va exploser. oh que oui.


Dernière édition par Garrett Edwards le Mer 31 Mai - 1:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 1:46

Je vais me répéter !

OOOOOOH MMYYYYYYYY GOOOOOOODDD
:pom: :pom: :pom: :pom: :stache: :stache: :cute: :cute: :cute: :red: :red: :red: :red: :sex: :sex: :sex: :pole: :pole: :pole: :love: :love: :love: :love: :love: :hug: :hug: :hug: :hug: :bed: :bed: :bed: :bed: :amen: :amen: :amen: :amen: :amen: :leche: :leche: :leche: :leche: :mignon: :mignon: :mignon: :mignon: :mignon: :twerk: :twerk: :twerk: :twerk: :twerk: :twerk: :twerk: :twerk: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :cookie: :cookie: :cookie: :cookie: :come: :come: :come: :come: :15: :15: :15: :16: :16: :16: :16: :18: :18: :18: :18: :18: :18: :18: :18: :17: :17: :17: :17: :17: :17: :17: :17: :17:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Staff de VOM
Messages : 358
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 8:33

Bienvenue parmi nous I love you

Si tu as la moindre question, n'hésite pas :kitty:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 165
Date d'inscription : 29/05/2017
Age : 24
Localisation : Dans ton lit, Babe

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 8:44

Bienvenue sur le forum !

_________________
Aeden
J'ai la tête à l'envers dès que je pose mon regard sur un homme mais quand mon regard se pose sur toi, tout mon corps se liquéfie et mon coeur se met à battre à la même vitesse qu'un avion supersonique by miss emi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sunlight.blablastar.com/

avatar

Staff de VOM
Messages : 1135
Date d'inscription : 14/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 9:50

Bienvenue parmi nous !
Très bon choix de scénario :hihi: Je sens qu'on va bien s'amuser, toutes les deux :scar:
Bref, bonne chance pour ta fiche et je te réserve Felicity pour six jours :kitty:

_________________
Red Queen

queen scar ⊹ when the queen is happy, there's peace in the kingdom.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 88
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 10:44

Bienvenue I love you

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 10:59

comme t'es belle :tombe:
excellent choix de scénario I love you
bon courage pour ta fiche :mignon: :mignon:

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 12:00

Bienvenue :hihi:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mar 30 Mai - 23:03

Ce choix de scena :bave:
Bienvenue à toi. Les Abernathy vont t'adorer I love you (enfin presque tous :hehe:)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara) Mer 31 Mai - 1:54

Fiche validée
Elle manque de chance la pauvre! :fp: Avec Melville qui est rancunier, ça va être beau!! J'ai hâte de rp avec toi. :red:

Maintenant que tout est bon, file vérifier que le staff a bien fait son travail en recensant ton avatar! :vache: De plus, il est temps pour toi d'aller faire ta fiche de lien. Va vite demander ton logement et et recenser ton métier, ici. N'hésite pas à demander un partenaire de rp à la roulette de rp. Enfin, si tu en as envie, va donc créer tes scénarios et pré-liens ici! :chaton:

Bon jeu parmi nous, petit chat! :persan:


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: in every lost soul, the bones of a miracle. (gara)

Revenir en haut Aller en bas
 
in every lost soul, the bones of a miracle. (gara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patte de Sorbier | I'm poor little soul who have lost all control || PAUSE
» Bleach Lost Soul
» LOST LE RPG
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Bones...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veil of mist :: Our Memories :: My Way-
Sauter vers: