AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's time to be scared |ft. Theodore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: it's time to be scared |ft. Theodore Jeu 1 Juin - 11:20

it's time to be scared
THEODORE & DANAËLLE

Ce vielle asile t’angoisse, Danaëlle. Et tu as beau toujours être à l’extérieur de ces murs, attendant patiemment celui que tu considères comme l’un de tes grands-frère, une lampe torche allumée à la main, tu ne te sens pas bien. Tu as l’étrange impression d’être observée alors que tu sais qu’il n’y a personne autour de toi. C’est sans doute ces vieux murs abîmés qui te donnent une mauvaise impression. Tu ne sais pas ce qui t’as pris d’accepter de venir ce soir avec Theodore. Enfin, si, tu sais. Tu voulais lui faire plaisir et ne pas le laisser venir tout seul ; mais maintenant tu regrettes un peu. Parce que tu es une trouillarde, Danaëlle. Tu as peur de ce qui pourrait vous arriver là-dedans. Ton célèbre optimiste s’est envolé pour te laisser avoir peur.

Qu’en plus, la ville n’ait plus d’électricité, ne te rassure pas. Ton téléphone est mort et tu n’as aucun moyen de le recharger ; alors comment est-ce que tu pourrais contacter pour savoir où il était ? Vous vous étiez simplement donné rendez-vous à une heure précise et un lieu précis. Comme d’habitude, tu es arrivée en avance, mais pour une fois, tu aurais dû trainer les pieds et arriver en retard. Tu n’avais pas peur, jolie blonde, jusqu’au moment où les murs de la bâtisse se sont dessinés devant tes yeux. Tu as aussi un gros problème avec le fait que ça soit un vieil asile.

Tu as entendu les histoires qui tournent autour de cet endroit et ça ne te rassures pas. Tu crois toutes celles qui racontent qu’un fou ou que le directeur de l’établissement à lui-même fait brûler une aile. Tu crois qu’il y avait bien une salle de torture ici. Et tu crois encore plus au fait que des fantômes se baladent peut-être ici. Au moindre bruit, même du vent qui caressent les branches des arbres, tu te tournes dans toutes les directions pour t’assurer que tu n’es pas en danger et tu espères que Theo va se dépêcher et qu’il ne va pas te laisser ici trop longtemps. Tu risques de mal le vivre, surtout que le stresse en toi monte crescendo, autant que la lune qui s’élève dans le ciel au-dessus de ta tête. Étrangement, la nuit, tout semble beaucoup plus effrayant.

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2017

MessageSujet: Re: it's time to be scared |ft. Theodore Sam 3 Juin - 3:56

it's time to be scared
THEODORE & DANAËLLE

Plus d'électricité en ville. Les plus anciens trouvent ça amusant parce que "dans leur temps, c'était comme ci et comme ça", ils arrivent donc a bien s'en accommoder alors que les plus jeunes ne savent plus quoi faire sans leur téléphone intelligent. Le bureau pour lequel Theo travaille a réduit le personnel, ils tentent de gérer les urgences comme ils le peuvent, mais la majorité des clients en crises sont insatisfaits. Certains menacent même de se plaindre au Barreau. La cour et les Palais de Justices du district sont suspendus, il est difficile de rejoindre certains départements. Plusieurs autres services généraux sont aussi arrêtés momentanément, autant dire que c'est le bordel en ville. Mais, pour quelqu'un comme Theo, rien n'est vraiment grave. Il ne s'inquiète pas plus que ça. Il a laissé les soucis au bureau et s'en amuse. Il profite donc du moment pour voir Danaëlle.

Depuis le début de la panne de courant, la découverte du journal et les récents événements, le vieil asile suscite une vague d'engouement particulière. C'est suite à une conversation à ce sujet entre Dana et lui, que Theo a lancé l'idée de la visiter ensemble. Rien de mieux pour se faire une idée, que de visiter ledit endroit. Fidèle à lui-même, le jeune avocat se fait attendre. Lorsqu'il arrive, sa jeune amie fait face à la bâtisse désaffectée, les cheveux dans le vent, une lampe torche entre les mains. Et de là où il est, Theo peut jurer que la main délicate de son amie tremble... de froid ou de peur!? Il sourit et secoue la tête légèrement, amusé. Il sort la sienne de la poche arrière de son jean gris, l'allume puis il fonce à toute allure sur la petite blonde, posant ses mains sur la taille de la blonde pour lui faire peur. Un gamin ! Et c'est cette pauvre Dana qui en fait les frais, sursautant aux "bouh" de son bon ami immature alors que ce dernier se tord de rire à la réaction de la jeune femme en pseudo détresse... Il était pourtant certain qu'elle avait pu entendre ses pas dans cette nuit noir et silencieuse.

« J'aurais pas cru que tu serais arrivée si tôt. En fait, j'aurais pas cru que tu serais venue, tout court! T'es plus courageuse que j'pensais, Nana! » qu'il lance avant de se pencher vers elle et d'embrasser sa joue. Il remonte la fermeture éclair de sa veste noire aux manches en cuir puis vient éclairer son visage de la lampe torche. « Prête pour l'aventure ? » Car, oui, si Theo se moque bien ouvertement de tout ces gens apeurés, effrayé par la moindre découverte, il est comme un enfant à Pâques. Une chasse aux trésors pour adulte. Il ignore néanmoins encore ce que Dana et lui trouveront. Chose certaine, il ne croit pas à ces histoires de fantômes ou de salle de torture. La seule torture qu'il y a dû y avoir, c'est quelques pratiques sadomasochisme entre curieux venus ici pour s'accorder une bonne petite frousse. Rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: it's time to be scared |ft. Theodore Dim 4 Juin - 16:05

Le vent caresse les branches des hauts arbres qui t’entourent ; tu le connais par cœur se son et pourtant, ici, cette nuit, il t’effraie. Comme s’il n’était plus lui-même, comme si tu n’étais plus chez toi. Tu as comme l’impression d’être dans une autre vile, tu n’es plus à Spring Hill. Parce que oui, bien que tu ne sois pas née ici, cette ville est devenue ta maison et tu n’es pas prête de la quitter. Tu aimes cette ville et ce qu’elle t’a apporté : une mère biologique, des rêveries entourées des bruissements de l’eau, des amis, ta passion pour le théâtre et encore tellement de chose que tu ne t’oses pas à énumérer. Ô, Danaëlle, tout serait vraiment si parfait ici, si tes frères venaient à quitter le Canada pour rejoindre votre famille ici, mais tu sais qu’ils ne le feront pas. Ils ne le feront pas parce que chez eux, c’est Miramichi.

Alors, en attendant celui qui est devenu peu à peu comme ton aîné, comme ceux que tu as encore aujourd’hui, l’impression de perdre, tu tournes en rond. Tu as peur et tu sens les battements de ton cœur dans ta poitrine, bombarder ta cage thoracique. Ton cœur semble vouloir s’échapper pour rejoindre un autre endroit. Parce que ton imagination te laisse entrevoir des formes effrayantes autour de toi. Tu remarques d’ailleurs une ombre effrayante entre les arbres. Tu te focalise sur elle, terrifiée à l’idée de ce que ça pourrait être, si bien que tu n’entends pas le bruissement des feuilles derrière toi qui indique que quelqu’un arrive. Tu es terrifiée, tétanisée. Tu ne bouges pas, tu respires fort les yeux grands ouvert. Tu hurles. Oh oui tu hurles lorsque tu ses des mains sur tes hanches et que tu entends distinctement quelqu’un crier « bouh » dans tes oreilles.

Tu as le cœur agité lorsque tu te retournes soudainement pour apercevoir le visage de Theo. Sans faire exprès, tu l’éblouies avec ta lampes torche et tu poses une main sur ton myocarde pour le calmer un peu, le pauvre, il a failli exploser. Tu trembles comme une feuille, décidément, les sensations fortes, ce n’est pas pour toi. « T’es fou ! Tu m’as fait super peur ! » Tu cris et tu chuchotes en même temps comme si tu avais peur que quelqu’un vous entende, c’est idiot, personne ne vous entoure, mais c’est sans doute un simple reflexe. Tu fais la moue rapidement. « Je ne voulais pas que tu m’attendes, et je t’ai dit que je viendrais et je tiens toujours ma parole ! » Oh ça pour être honnête, il n’y a pas plus honnête que toi, Danaëlle. Tu détestes l’idée de mentir et tu détestes encore plus faire du mal aux gens qui t’entourent. Tu viens embrasser sa joue en retour, quand même pour lui dire bonjour. Toi, courageuse ? Surement pas ! Tu es terrifiée à l’idée de rentrer là-dedans. « Pas du tout, mais je suppose que je n’ai pas le choix ? Mais toi d’abord ! » Tu as peur, Dana, alors tenant fermement ta pauvre lampe de poche dans sa main, tu le supplies du regard de passer devant toi ; mais ça n’a pas l’air de le déranger, tu vois dans ses yeux que ça l’amuse, que ça lui plait. Et Dana, tu te demandes vraiment ce que tu fais là.

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2017

MessageSujet: Re: it's time to be scared |ft. Theodore Sam 17 Juin - 2:24

it's time to be scared
THEODORE & DANAËLLE

Alors qu'elle se retourne dans la pénombre, encore apeurée, Theo est aveuglé momentanément par la lampe de poche. Il détourne les yeux, en bougonnant un peu. Le grand enfant, non voyant éphémère, est faussement blessé. Il retrouve rapidement la vue, ses yeux marrons s'étant réadapté presque aussitôt à l'obscurité. Pendant ce temps, Dana tente de reprendre son souffle. Jamais il n'aurait cru lui faire aussi peur, et c'est sans doute ce qui l'amuse tant. Lorsqu'elle le verbalise, il ricane une nouvelle fois. Et pourtant, elle le lui crie en chuchotant, le disputant presque, et ce, juste avant de faire son adorable moue. Theo ne sait pas lui résister dans ces moments. Alors, à son tour, il fait la moue. Touché! Il vient l'entourer de ses bras forts. « Excuse moi, Nana! J'voulais te faire peur, juste un tout petit peu, tu sais, mais sans la crise cardiaque qui a suivi ! » qu'il explique d'une voix douce. « Tu me pardonne ? SVP! » Le grand brun lui fait les yeux doux. Il laisse à peine le temps à son amie de lui répondre, qu'il vient lui bécoter la joue, comme il le ferait à une enfant pour la faire rire, la chatouille un peu. Et Dana, qu'il considère comme une petite sœur, Theo a tendance à la traitée trop souvent comme une enfant.

« Je ne voulais pas que tu m’attendes (...) » Tout le contraire de Theo, qui ne sait pas être à l'heure. Ce n'est pas pour mal faire ou parce qu'il se fiche des gens. C'est simplement qu'il ne voit pas le temps passer, il n'a pas la notion du temps. Même au Palais de Justice, les greffiers doivent le faire appeler régulièrement afin qu'il se présente devant le juge, alors qu'il est dans un cubicule en train de négocier... ou de draguer les stagiaires en droit. « C'est vrai qu'y a rien de pire que les gens en retard...» qu'il lance innocemment, alors que la jeune femme vient embrasser sa joue barbue. Pressé de découvrir les lieux, il questionne sa camarade dès qu'elle s'éloigne, à savoir si cette dernière est prête à l'aventure. Elle ne semble pas aussi emballée que lui. Il sait bien qu'au fond, elle a accepté pour lui faire plaisir. Et s'il croyait qu'ils passeraient une soirée amusante, intéressante et que Nana se plairait, elle aussi, il réalise qu'il se trompe. Si les lieux intriguent Theo, ils effraient réellement Danaëlle. Rien de plus. « (...) Toi d'abord ! » Theo sourit. Il lui dirait bien qu'au contraire, elle a le choix et qu'ils peuvent bien terminer la soirée sur la canapé devant une comédie ou un film d'amour qu'elle aura choisi, mais il sait bien que ça ne servirait à rien. Dana ne reviendrait pas sur sa parole, même s'il lui offrait. Alors l'avocat prend les devants. Il éclaire le passage de sa lampe-torche, frayant le chemin pour son amie. Il marche lentement, pour éviter qu'elle ne trébuche ou ne le perdre de vue. Il ne manquerait plus que ça, qu'ils se perdent l'un et l'autre. Si Theo lèverait les yeux aux ciels, ricanant un peu avant de faire demi-tour et de partir à la recherche de la blonde, il sait déjà qu'il la retrouverait recroquevillée sur elle-même, les cheveux dressés sur la tête. Et ça, c'est si elle ne se mettait pas à courir vers la sortie sans jamais se retourner! « Qu'est-ce que t'as envie d'voir ?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: it's time to be scared |ft. Theodore Sam 17 Juin - 14:59

Rassurée de ne plus être seule, tu affiches un sourire tendre et amusé. Maintenant que Theodore est arrivé, tu peux te détendre, sentir tes épaules s’affaisser et ton cœur calmer sa danse effrénée. « Bien-sûr que je te pardonne, comment est-ce que je pourrais t’en vouloir ? » Tu lui demandes amusées en pointant ta lampe torche sur tes pieds. Tu laisses celui qui est comme ton grand frère te prendre dans ses bras et tu dois avouer que ça te fait du bien, encore quelque chose de réconfortant avant que tu n’entre dans ces lieux terrifiants. Tu es peut-être traitée comme une enfant, mais tu finis par en avoir l’habitude, beaucoup de personnes te traite comme telle parce que tu es trop rêveuse, ou peut-être aussi parce que tu ne fais pas entièrement ton âge. Ou du moins, ça dépend de ton accoutrement et de ton maquillage. Lorsque tu veux faire femme, tu y arrives très bien ; mais tu n’aimes pas mettre trop de maquillage, tous les jours tu te contentes d’un strict minimum.

Une nouvelle fois, un sourire amusé orne tes lèvres. « C’est pour ça que tu es souvent en retard ? » Tu lui demandes l’air taquine. Comme aujourd’hui, tu as remarqué que Theo était souvent en retard, mais ce n’est pas un problème pour toi. Tu es patiente, et tu pourrais attendre une journée entière quelqu’un que tu apprécies. Après tout, quand les gens sont en retard, ils ont une bonne excuse. Les gens ont toujours des excuses.

Tu expires longuement avant de prendre ton courage à deux mains, Danaëlle. Tu peux le faire. Hésitante, tu pénètres dans l’ancien asile pas vraiment rassurée et tu suis Theo de près. Tu el suis comme son ombre. Tu ne veux pas le lâcher, tu as trop peur de le perdre, même si près de l’entrée. Tu as peur de te perdre dans ces dédales de couloirs. Que ferais-tu sans pouvoir retrouver la sortie ? Tu mourrais sans doute de peur avant la levée du soleil. Tu es une trouillarde, et tu l’as toujours été. « Qu’est-ce qu’il y a à voir dans un ancien asile abandonné ? » Tu demandes d’une petite voix. Ton regard traîne tout autour de toi. Les murs sont décrépis. Tu as une drôle de sensation, jolie bonde, comme si tu étais capable de ressentir la douleur que les gens ici ont vécus lorsque ces murs ont pris feu. « Tu penses que beaucoup de gens viennent ici ? » Tu demandes doucement. Tu ne veux pas parler trop fort, comme si tu avais peur de réveiller quelqu’un. Cet endroit et si silencieux que tu as peur de briser ce calme, ce semblant de paix. Peut-être que tu as peur de réveiller les morts ? Soudainement, tu te rappelles d’une histoire que tu as entendu sortir de la bouche de Dan lorsque Spring Hill a découvert ce côté sombre de la ville. « Tu crois qu’il y a vraiment des fantômes ici ? » Tu sembles vraiment inquiète. Naïve comme pas deux, tu y crois à ces histoires et puis, il y a tellement de personnes qui racontent avoir déjà vu des fantômes ! Comment tu pourrais ne pas y croire ? Ça semble tellement réel et cet endroit y semble propice. A ce que tu as compris, des gens sont morts brûlés, dans ces lieux.

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: it's time to be scared |ft. Theodore

Revenir en haut Aller en bas
 
it's time to be scared |ft. Theodore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veil of mist :: Our Memories :: My Way :: Les Rps-
Sauter vers: