Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Comme le dit l'annonce aux habitants, Spring Hill est maintenant sans électricité
en attendant les agissements du Maire.
Le forum fête ses 1 mois ! Merci à tous de faire vivre le forum !

Partagez | 
 

 [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Membre du mois
Messages : 353
Dollars : 736
Date d'inscription : 24/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel Ven 2 Juin - 0:12





the hour of revelations has sounded
ft. nigel


J'avais vérifiée au moins trente fois, tous l'appartement de fond en comble. J'avais passé l'aspirateur, fait la poussière, nettoyer par-ci et par là. Il fallait que tout soit parfait. J'avais prévenue mon père - avec un prétexte stupide d'ailleurs - que Creep allait venir pour faire un article pour le journal de l'université. Il avait acquiescé sans vraiment avoir écouté, mais enfin, l'heure tournait j'avais rangé ma chambre, j'avais détachée mes cheveux blonds et j'avais seulement accrochée deux mèches derrière ma tête, mon téléphone était dans mes mains au cas où il me renverrait un message, même si m'a conscience me disait d'attendre avant de répondre mais c'était impossible à tenir.

Mon père s'était demandé ce qu'il m'avait pris de ranger l'appartement alors que de base il était déjà parfaitement rangé. Il m'avait demandé ce qu'on mangerait ce soir et je lui avais répondu qu'il avait qu'à faire la cuisine, des lasagnes ou autres peu m'importait je voulais seulement que ce soit parfait pour lui ...

J'avais revêtu une petite robe noire, assez ample où je me sentais à l'aise dedans. Mon père avait vraiment l'air interrogé en même temps pour qui je me faisais belle ? Je soupire et répond que j'étais habillé comme ça, car on allait ce filmer et prendre des photos pour l'article. Je suis vraiment débile pour inventer des choses pareilles, en réalité j'allais faire une foutu déclaration et me dévoiler franchement, il fallait faire un effort pour cette "occasion". Je tremblais, il restait plus que cinq minutes avant son arrivée, j'étais super anxieuse surtout que mon père pose des questions trop gênantes pour Creep, sur sa famille et autre.

J'efface cette idée de ma tête en me concentrant sur son arrivée. L'heure était passée, depuis quelques minutes quand on sonna à l'interphone de l'appartement, j'appuie simplement sur le bouton et quelques minutes plus tard, on frappa à la porte. Je ferme les yeux quelques instants et enclencha la poignée de la porte et mes yeux bloqua sur lui, je le détaillais : il était vraiment beau. Putain de merde, dans quelle merde je me suis encore fourrée ... Et je devais reprendre mes esprits et lui dire d'entrer. " Entre, vas-y fais ... Fais comme chez toi "



codage by jacks ღ gifs from tumblr


_________________
But love doesn’t make sense.
However there is only one kind of love, but there are a thousand different copies ✐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de my Way
Messages : 145
Dollars : 278
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free [2/5] TC(1) {0}

MessageSujet: Re: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel Ven 2 Juin - 1:23

RÉPONSE PERDU :tears: :tears: :tears: :cry: :cry: :cry:
Trop de confiance

_________________
    Why did love put a knife in my heart? Why did love open up my scars? Why did love put a knife in my heart? In my bed, in my head, in my heart Was it for redemption? Was it for revenge? Was it for the bottle? Was it for the ledge? Was it for the thrill of pushing my hope to the edge? Why did love, why did love put a gun in my hand?
    RIUM.


Dernière édition par Nigel Morgan le Lun 5 Juin - 5:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Membre du mois
Messages : 353
Dollars : 736
Date d'inscription : 24/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel Sam 3 Juin - 11:57





the hour of revelations has sounded
ft. nigel


J'étais restée bouche bée, face à sa posture avec les bras pendant le long du corps désinvolte, avec sa respiration saccadée et ses mains rougit avec quelques veines ressortant de ses avant-bras. Son jean troué au niveau du genoux, tout cela lui donnait un air de badboy, ses cheveux où j'avais tout le temps envie de passer ma main dedans ont l'air si doux. Je secoue la tête et je vois son regard plongé dans le mien. Celui-ci descend lentement sur ma robe et mes jambes. Je pense qu'il doit se poser des questions sur ma tenue parce que, lui il est vraiment habillé normalement et moi en robe la bouche entre-ouverte et les yeux fixant le vide faisait de moi une petite fille timide et trop habillée pour l'occasion.

J'allais me justifier quand il prit la parole avant moi en me demandant s'il y avait un code vestimentaire - vite un mensonge - me crie ma conscience. " Oh, non ! Ça c'est juste que ma tante est venue tout à l'heure et du coup je n'ai pas eu le temps de me changer. Sinon entre vas-y." Je tends mon bras gauche vers l'arrière comme signe de le faire entrer. Il entre et mon père se précipite à l'entrée pour l'accueillir, il avait ses cheveux poivre et sel parfaitement coiffé on sentait son eau de Cologne à trois kilomètres. Il s'apprête à lancer la discussion : "Bonjour, je suis le père de Spencer, je m'appelle Al enchanté" il reprend aussitôt "Vous vous appelez comment ?" Je ne dis rien pour l'instant et je laisse faire les choses, mais mon père s'éloigne avec Creep et l'invite à s'asseoir sur le canapé je les suis, mais je ne fais pas attention aux questions que mon paternel lui pose.

Quelques minutes plus tard, mon père avait suffisamment demandé de renseignement sur Creep alors, il fallait que j'intervienne "Bon papa, on a du travail alors !", il me répond aussitôt "Ah oui excuse-moi". Du coup, je me lève de canapé et entame ma marche vers ma chambre, je suis très anxieuse et j'ai peur de ce qu'il va penser de ma chambre : Rentrer dans mon espace de vie me rend très anxieuse. On entre dans celle-ci, elle est grise et blanche simple un lit, un bureau et des meubles de rangement, quelques bribes de ma vie à New-York notamment des photos de mes amis qui ne me donnent plus de nouvelles, des photos de ma mère et mon père. Je m'assois sur le lit attrapant l'ordinateur et en allumant celui-ci. "On commence ?"



codage by jacks ღ gifs from tumblr


_________________
But love doesn’t make sense.
However there is only one kind of love, but there are a thousand different copies ✐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de my Way
Messages : 145
Dollars : 278
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free [2/5] TC(1) {0}

MessageSujet: Re: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel Lun 5 Juin - 5:21

the hour of revelations has sounded
« Nigel Morgan & Spencer Reed »
J'étais nerveux, j'avais les mains étrangement moites, je ne comprenais rien de ce qui était en train d'arriver. Qu'est-ce qui me prend, moi qui ne se préoccupait de rien, voilà que je m'attarde à une fille qui m'a repoussé, une fille qui m'a jeté loin d'elle, jeté comme une vieille chaussette. Je ne saurais dire si c'est de l'orgueil ou de l'entêtement. Peut-être même des préjugés? J'en sais rien. Je ne me serais même pas pressé pour arrivé le plus près de l'heure indiqué. Moi qui arrivait toujours en retard, je ne l'avais pas tant été. Je suis arrivé aux pas de course, jean déchiré et tous mes muscles tendus. Je faisais tout pour ne pas serrer les points, de garder mon calme et c'est à ce moment que je l'ai vu. J'ai perdu toutes notions de calme. Cette robe, elle lui allait tellement, comment dire. C'est bien la seule fois que j'aimerais profiter d'une femme vêtue. Sa présence, profiter de sa présence! Je ne sais pas si je souris, j'ai cette douleur aux joues. Quand elle m'explique son accoutrement, je souris doucement et fait mine de comprendre, en réalité, je m'en fichais totalement, mais je ne voulais pas lui montrer, ni lui dire.

Puis je suis entré. J'ai regardé l'appartement en silence quand un homme s'est approcher. Mon sang s'est glacé dans mes veines. Je tétanise, moi et les pères. Le mien trouvait le moyen de me frapper, le père de Ace ne m'aimait pas vraiment, normal il est flic. Je ne savais pas comment réagir. Pour être déstabilisé, je le suis. Il me parle, je ne sais pas vraiment quoi faire. Je jette un regard à Spencer puis à son père quand il me demande mon nom. « Cr- Ni- Nigel. » J'ai réalisé sur le moment que je n'avais jamais dit mon véritable nom à Spencer. J'ai eut l'impression que ma tête veut disparaître dans mon t-shirt. Puis il m’entraîne au salon, je le suis. J'ai lancé un regard de détresse à la blonde en m'installant sur le canapé. Plus il me parlait, plus je me demandais si je faisais bien de lui parler. Je ne disais pas toujours la vérité à ces questions, ce serait me détruire. Puis après un moment, mon regard s'est posé sur Spencer qui restait à l'écart et je n'entendais plus rien. Puis la voilà qui vient à ma rescousse. Je remercie son père d'un signe de tête avant de me lever. Je reste calme et suis la blonde sans broncher. Je referme la porte derrière moi et soupire en fermant les yeux. Je reste près de la porte en regardant un peu partout avant de m'arrêter sur elle, installé sur son lit avec l'ordinateur sur les genoux. « Sym- Sympa ton père. » J'en oubliais presque l'article. Je n'avais pas compris sa question.

_________________
    Why did love put a knife in my heart? Why did love open up my scars? Why did love put a knife in my heart? In my bed, in my head, in my heart Was it for redemption? Was it for revenge? Was it for the bottle? Was it for the ledge? Was it for the thrill of pushing my hope to the edge? Why did love, why did love put a gun in my hand?
    RIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Membre du mois
Messages : 353
Dollars : 736
Date d'inscription : 24/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel Lun 5 Juin - 12:35

@Spencer Reed a écrit:




the hour of revelations has sounded
ft. nigel


Il était tétanisé et j'avoue que ça m'a rendu un peu heureuse de le voir dans une situation inconfortable, mon père avait fait son job de demander le minimum à Creep ou Nigel j'en sais rien, depuis que je sais qu'il s'appelle comme ça j'ai l'impression que mes ressenties se sont accentués. On était dans ma petite chambre étroite à peine tenable pour deux. J'ai fait un mouvement de tête pour pouvoir remettre mes cheveux en arrière et en tapant frénétiquement sur les touches du clavier pour entrer mon mot de passe, je l'entends soupirer ce qui me prouve qu'il n'est pas très rassuré, ce qui me fait sourire de plus belle. " Tu peux enlever ta veste tu sais et tes chaussures. Enfin fait comme chez toi "

Il avait un pull simple et pourtant je n'arrêtais pas de m'imaginer des tas de choses. Il avait fermé la porte, mais en entendant les griffes de mon chat, il est clair qu'il dû la rouvrir. Mon chat en profita pour se frotter à Creep, je crois que je vais avoir du mal à dire son autre prénom en supposant que Creep soit parce qu'il trouve que Nigel est trop intime. Enfin c'est vraiment craquant.

Je crois qu'il n'a pas compris ma phrase, puisqu'il me dit que mon père est sympa. Ça me fait encore plus sourire. " Mon père a fait son rôle de père, que dire de plus " En vrai je m'en fichais pas mal de sa question rhétorique à laquelle j'ai quand même répondu, je le fixais lui comme-ci il était un poisson hors de l'eau mal à l'aise, du coup je saute de mon lit et je viens me placer face à lui en miaulant " Ça ne va pas ? " Je pince mes lèvres entre elle, avant de sortir ma langue doucement pour les humidifier. " Tu sais on peut remettre à plus tard l'article si vraiment " Je me mordille la lèvre inférieure. À quoi je joue bordel de merde ?



codage by jacks ღ gifs from tumblr


_________________
But love doesn’t make sense.
However there is only one kind of love, but there are a thousand different copies ✐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de my Way
Messages : 145
Dollars : 278
Date d'inscription : 23/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free [2/5] TC(1) {0}

MessageSujet: Re: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel Ven 9 Juin - 4:57

the hour of revelations has sounded
« Nigel Morgan & Spencer Reed »
J'étais déstabilisé. J'ai eut une sorte de black out. Je n'avais plus rien dans la tête. Je ne comprenais rien, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Je restais immobile, mais j'avais cette impression de bouger en permanence. Pied encré au sol, j'avais l'impression de voler. Je me demandais vraiment ce qui m'arrivait. Je n'avais pas su avouer à Spencer quel était mon nom, mais faire face à son père m'a en quelque sorte pousser dire la vérité. Je ne lui avais tout de même pas avoué que je dealais de la drogue pour mon père. Au moins lui n'était pas un flic. J'évite le plus possible le fait que je pourrais le croiser. Elle me parle, mais je n'entend rien, plutôt je ne comprend pas les mots qu'elle me dit. Sa voix me percute, mais les mots m'évitent. J'ai ce frisson à l'échine qui me fragilise, j'ai l'impression que je vais craquer en mille morceaux et m'écraser au sol.

Il n'y a que ce bruit qui me ramène à la réalité. J'ai du m'écarter de la porte pour la rouvrir. J'ai vu cet boule de poil se faire un chemin pour entrer dans la chambre. Mes yeux sont restés sur lui, sur cette boule de poils qui me permet de reprendre un certain calme. Je réussis enfin à faire le point dans mon esprit et oublier un peu ce que son père m'avait fait subir avec cette interrogatoire. Mais j'avais toujours cet air bête sur la gueule. J'ai suivit le chat des yeux jusqu'à ce qu'il se frotte contre ses jambes. Tout s'est passé si rapidement. En quelques pas, je me suis retrouvé près d'elle. Je lui ai attrapé la main pour la forcer à se lever en vitesse. Elle se retrouve plaqué contre moi et mon regard se perd dans le sien. Je glisse doucement mes mains autour de son visage et le rapproche du moins avant de poser mes lèvres contre les siennes. Mon coeur s'emballe et je sens mon corps frissonner. Je m'arrête un moment posant mon front au sien. « Nigel, appelles-moi Nigel. » Pourquoi? Pourquoi est-ce que j'avais dit ça? J'allais sûrement la rejeter après avoir eut tout ce que je voulais des femmes. Mes lèvres se plaque à nouveau contre les sienne, j'ai cette chaleur qui me prend de partout.

_________________
    Why did love put a knife in my heart? Why did love open up my scars? Why did love put a knife in my heart? In my bed, in my head, in my heart Was it for redemption? Was it for revenge? Was it for the bottle? Was it for the ledge? Was it for the thrill of pushing my hope to the edge? Why did love, why did love put a gun in my hand?
    RIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Membre du mois
Messages : 353
Dollars : 736
Date d'inscription : 24/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel Ven 9 Juin - 13:12





the hour of revelations has sounded
ft. nigel


Je suis complètement figée je ne m'attendais absolument pas à ça, c'est ça de jouer avec le feu des sentiments. J'ai cette image qui vient apparaître. La fois où je l'ai rejetée et voilà qu'il retombe dans la gueule du loup, mais là c'est différent, parce que je réponds à son baiser choses que je n'avais pas faite, la première fois. Je viens blottir mes mains le long de sa nuque, je ne veux pas que ça s'arrête, je plonge mes doigts dans ses cheveux, ils sont si doux et sentent terriblement bon, son baiser a le goût de la menthe, il brise votre baiser en me disant que je peux l'appeler Nigel, mon coeur explose littéralement dans ma poitrine et d'autant plus quand il revient collé ses lèvres aux miennes. Je ne peux pas m'empêcher de sourire quand il m'embrasse, puis je redeviens sérieuse. Notre baiser dur une éternité enfin c'est mon impression. Quand notre étreinte se brise, je respire vite comme si je venais de courir le plus grand marathon du monde, je sens que j'ai un petit teint rosé et ma boule de poil vient se frotter à ma jambe comme pour me dire qu'elle a tout vu. C'est le moment où jamais Spen.

" Écoute, j'ai quelques choses à te dire Cre... Nigel .. " j'avale ma salive, l'anxiété gagne un peu de terrain en moi. " Je suis vraiment désolé pour ce qu'il s'est passé il y a un an et demi, je n'étais pas prête maintenant je le suis et je te promets d'être à la hauteur." je reprend ma respiration, je ferme les yeux un instant et je reprend calmement " Il faut que l'on commence par tout se dire donc : je ... " je dégluti, je ne le laisses pas en placer une seule trop déterminer à lui avouer mes sentiments. " Je t'aime, Nigel ... " je reste planté devant lui, sans trop bouger. Je me mords les lèvres, je sers mes points jusqu'à me faire des marques à l'intérieur de celle-ci. Je respire en contrôlant chaque battement de coeur. Il ne dit rien, j'attends encore.



codage by jacks ღ gifs from tumblr



HRP:
 

_________________
But love doesn’t make sense.
However there is only one kind of love, but there are a thousand different copies ✐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel

Revenir en haut Aller en bas
 
[appartement n°20] the hour of revelations has sounded - nigel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OUR SOLEMN HOUR
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[my way] :: spring hill, florida :: downtown :: [apartment blocks]-
Sauter vers: