AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Dim 11 Juin - 13:14



i juste want to be a part of your symphony
JUNNEAU & DANAËLLE


T’avais tellement de choses à raconter à ta meilleure-ami, Danaëlle. Tu as tellement de choses à raconter et tu aimerais aussi avoir son avis sur cette nouvelle famille qui se présente à toi. Parce que oui, c’est de ça que tu as besoin de lui parler. Alors, au travail, t’y penses toute la journée, quoi lui dire, comment lui raconter, tout tourne en boucle et tu ne peux t’empêcher d’imaginer la situation. Du coup, tu es beaucoup plus maladroite que les autres jours et il t’arrives parfois sans faire exprès de ne pas remarquer une cliente rentrer dans la boutique mais tu te rattrape rapidement en lui offrant un grand sourire et en te mettant aux petits soins pour elle. Depuis la panne de courant, tu es surprise de voir comment les boutiques et magasins ont bien réagit, surement en achetant des générateurs, chez toi, par contre, toujours aucune électricité.

A dix-neuf, tu peux enfin partir d’Undiz. Tu n’es pas de fermeture, et dans un sens, heureusement ! Tu aimes ton travail, mais cette journée avait été particulièrement longue et tu avais terriblement envie de voir ta meilleure amie. Tu te dépêches pour te rendre rapidement au centre commercial de Spring Hill et ne pas être en retard ; tu n’as pas envie de la faire attendre la pauvre. Tu es presque entrain de courir dans les rues pour arriver à temps, enfin, non, tu ne cours pas, on peut dire que tu marches vite, très vite. Arrivée au centre-commercial, tu laisses ton regard traîner sur les différentes boutiques qui t’entourent, tu flânes devant les vitrines en te dirigeant vers le petit subway. En même temps, ton ventre commence à gargouiller, tu as faim.

« Hey ! Ma Jun ! » Tu affiches un large sourire quand tu vois Junneau arriver près de toi, devant le Subway. Tu la prends dans tes bras pour lui dire bonjours et tu la tires avec toi à l’intérieur du petit fast-food que tu affectionnes tant. Ici, tu prends toujours le même sandwich : un pain blanc, du jambon, de la salade, des tomates, du maïs et des concombres et tu es contente. « Alors, comment ça va ? » Tu lui demandes avec un large sourire alors que vous prenez place dans la queue. Avant de parler de toi, tu préfères qu’elle te parle d’elle.

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 105
Date d'inscription : 04/06/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]:

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Ven 16 Juin - 18:21




I just want to be a part of your symphony
L
a journée avait plutôt été calme aujourd’hui. Les cours de ce matin c’était bien passé, même si la prise de note sur son pc lui manquait et que son poignée rechignait à chaque fin de cours. Junneau avait perdu l’habitude d’écrire autant, mais ils n’avaient pas d’autre choix que celui de revenir à l’ancienne avec cette panne d’électricité. Pour ce qui était de son après-midi de travaille à la bibliothèque, c’était le désert total. Avec le beau temps en ce moment, ce n’était pas étonnant. Les étudiants préféraient réviser et passer du temps dehors qu’entre quatre murs. Jun s’ennuyait de pied ferme et les sms de sa meilleure amie n’arrangèrent rien, puisqu’elle patienta difficilement jusqu’à la fin de sa journée de boulot pour s’empresser de la rejoindre et savoir ce qu’elle avait de beau à lui raconter. Ce devait être une bonne nouvelle, puisqu’elle lui avait dit que ce n’était rien de grave.
Impatiente, dès que se fut l’heure, Jun fila vers le centre commercial où Danaëlle et elle s’étaient données rendez-vous par sms. Arrivée devant le Subway, elle n’eu pas à attendre, puisqu’elle repéra rapidement la petite tête blonde de sa bestsie – à comprendre, sa meilleure amie version Junneau.

« Coucou Naë ! »

Ne rechignant jamais face à un câlin, Jun ne s’en privait pas avec Naë, toujours très enthousiaste et contente de la voir et de passer du temps avec elle. Sans perdre plus de temps, elles entrèrent à l’intérieur du Subway et firent la queue. Jun regarda les nombreuses possibilités de sandwich, alors qu’elle savait très bien qu’elle prendrait comme d’habitude : un pain blanc, du jambon, des tomates, de la salade, du concombre avec un brin de mayonnaise. Tout en patientant, elles discutèrent.

« Ça va bien, à part cette panne de courant qui persiste. J’espère que ça va vite s’arranger avant que nos téls nous lâchent. Et toi alors ? Une bonne nouvelle à m’annoncer ?! »

La réponse allait devoir attendre, car se fut à leur tour de choisir leur repas. Après avoir passé commande, elles s’installèrent à une table un peu éloignée pour pouvoir discuter tranquillement.

« Allez, dit moi tout ! » reprit-elle, trépignant d’impatience de connaître les cachotteries de Naëlle, mais pas au point d’en oublier de manger, puisqu’elle croqua sa première bouchée avec appétit.
WILDBIRD

_________________
❝ Being happy doesn't mean everything is perfect. It means you've decided to see beyond the imperfections. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Ven 16 Juin - 21:42

Oh oui, cette satanée panne d’électricité. Elle est tous les jours présente, pourtant, il t’arrive d’oublier qu’elle est bien présente. Tu t’y es sans doute faite à cette vie sans ton téléphone portable, sans ta télé et surtout sans tous cette électronique. De toute façon, le jour même de la panne, ton téléphone n’avait plus de batterie, mais tu as rusée pour gagner un peu de batterie pour envoyer un message à Jun dans la journée. Il fallait à tout prix que tu la voix et tu préférais utiliser ton téléphone ; tu n’as pas le droit de rentrer sur le campus sans carte alors tu aurais eu du mal avec le travail à lui proposer un subway entre fille. « J’ai réussi à le recharger dans la matinée pour t’envoyer des messages, mais sinon mon téléphone est mort depuis le début de la panne… C’est surtout Dan, Sophie et Jeanne qui vivent mal le fait de plus l’avoir. » Tu souries amusée en pensant à ton frère et ta sœur. « Enfin, depuis quelques jours ça va mieux pour eux on dirait. »

Vous vous retrouvée rapidement assise à une table un peu à l’écart, votre commande sous les yeux. Et quand ta meilleure-amie vient à te demander de tout lui raconter, tu hésites longuement sur les mots à choisir et finalement tu laisses simplement les mots sortir naturellement d’entre tes lèvres. « J’ai rencontré ma maman, Jun. » Tu marques une courte pause et tu lui souris de toute tes dents. « Ma vraie maman ! Ma maman biologique ! Et j’ai même un petit frère… Mais je sais pas du tout comment l’annoncer à Papou, Mama, Sophie, Dan te Jeanne… J’ai peur qu’ils le prennent mal… » Tu fais la moue et tu viens mordre dans un bout de ton sandwich en attendant la réaction de la jolie brunette. Tu as faim, mais tu ne veux pas manger trop vite non plus. Tu veux profiter de ton temps avec ta meilleure amie. « Du coup, tu penses que je devrais faire quoi ? » Lui demander conseille, c’est surement la meilleure chose que tu puisses faire. Tu trouves que Jun est toujours de bon conseil avec toi, c’est un peu la seule qui te comprendre vraiment, et puis, vous vous ressemblez tellement.

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 105
Date d'inscription : 04/06/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]:

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Lun 3 Juil - 12:33




I just want to be a part of your symphony
L'
émotion fut trop forte pour que Junneau puisse décemment la contenir, même si elle veilla tout de même à ne pas crier trop fort. Elles étaient dans un lieu public, il ne fallait pas l'oublier.

« Qu…Quoi ?! Pour de vrai ? Mais… mais… Dana c’est juste énorme ! C’est super ! Où ? Quand ? Comment ?! »

Jun s’emporta dans son enthousiasme pour son amie. Elle savait combien cela comptait pour elle. Elle avait eu sûrement besoin de courage pour passer le pas même si elle ne savait pas comment elle avait réussi à retrouver sa mère biologique. Dans tous les cas, c’était un moment très important pour elle, un tournant dans sa vie et Jun était juste contente pour son amie et qu’elle partage cela avec elle. Cependant, Junneau se demandait si par rencontrée, elle voulait dire la voir face à face, lui parler et lui dire qui elle était pour cette femme ou juste la retrouver et savoir où elle habitait ? Dana avait un autre frère en plus… Mon dieu ! Tant d’informations en si peu de temps ! Elle comprenait maintenant pourquoi son amie n’avait voulu rien lui dire par sms. Ces choses-là, il fallait en parler de vive voix. En plus, elle voulait tes conseilles.

Sur le coup, Junneau mit de côté son sandwich sur la table et pris les mains de Danaëlle dans les siennes. Son repas et son estomac pouvaient bien attendre quelques minutes ! Elles parlaient d’un sujet important, son amie avait besoin d’elle et elle serait présente maintenant et après. Tout le temps. Pour ça, Naë pouvait compter sur elle.

« Je peux comprendre que ça te turlupine, ce n’est pas rien… Mais il faut que tu leur dises oui, car s’ils l’apprennent par hasard ou par eux-mêmes, ils pourraient mal le prendre. N’attends pas le bon moment, provoque-le. Je pense que le mieux que tu puisses faire, c’est de leur dire calmement en leur expliquant tes ressentis, pourquoi tu l’as fait et que cela ne change rien entre vous. Car ils vont peut-être prendre peur et croire que tu vas les remplacer ou que ça ne sera plus pareil. Tu sais ce genre de réaction c’est humain, c’est pour ça que tu as peur aussi. Il faut que tu sois sincère avec eux. »
WILDBIRD

_________________
❝ Being happy doesn't mean everything is perfect. It means you've decided to see beyond the imperfections. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Mar 4 Juil - 10:25


Faut pas se mentir, Danaëlle, la réaction de ta meilleure-amie te rassures grandement. Au moins, quelqu’un d’autre que toi se ravis de cette nouvelle, sans compter ta mère biologique, bien entendu. C’est un bon présage pour ta petite famille mais ça ne t’empêche pas d’avoir peur. Tu te rappelles la réaction de ton frère sur la plage : il ne t’a d’abord pas cru et puis… Tu ne préfères ne plus y penser. Tu offres à Junneau l’un de tes plus beaux sourire tout en hochant la tête. « Je t’assure ! Même moi au début, j’avais du mal à y croire… C’était juste devant chez moi, elle était venue faire le ménage chez mes voisins, et elle avait tout fait tomber alors je suis venue l’aider. On a commencé à parler, je lui ai dit que je m’appelais Danaëlle et elle m’a dit qu’elle avait appelé sa fille Danaëlle, que c’était il y a 21 ans à Miramichi et que depuis elle ne l’avais pas revue… J’étais tellement… » Tu prends une courte pause pour respirer. « Ensuite on a continué à discuter, on s’est donnée rendez-vous et c’est là que j’ai appris que j’avais un petit frère ! » Tu te rends soudainement compte que tu parles peut-être un peu trop vite alors tu ralentis la cadence et tu te calme avant d’écouter calmement les conseils que va te donner Juneau. Tu n’as toujours pas touché à ton sandwich, trop émerveillée par cette histoire. Elle avait de la chance de l’avoir, Jun était une personnes formidable et Danaëlle avait une confiance aveugle en elle, comme elle pouvait l’avoir en elle. « Mais j’ai tellement peur qu’il le prenne mal, qu’il ait l’impression que je veule les remplacer et que les choses changent même sans leur cacher… Je… Même si j’ai rencontré ma vraie maman, Mama et Papou seront toujours ceux qui m’ont élevé. Et je les aime comme s’ils étaient les vrais… Mais ça fait tellement de bien de rencontrer la personne qui vous a mis au monde, avoir enfin des réponses. » Tu te pinces les lèvres essayant de te convaincre que tu le raconteras à tes parents dans la journée, mais tu as tellement peur. Tu as tellement peur de leurs réactions. Et s’ils étaient déçus que ça soit arrivé ?

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 105
Date d'inscription : 04/06/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]:

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Ven 4 Aoû - 13:49




I just want to be a part of your symphony
T
u m’étonnes que son amie n’y ait pas cru ! Une telle rencontre c’était digne du cinéma, pas dans la réalité et pourtant à l’écoute du récit de Naë, Jun ne pouvait que croire à bel hasard, une coïncidence des plus opinées. C’était même mieux que ça se passe ainsi, car comme ça sa famille adoptive le prendrait moins à mal que si Danaëlle avait fait des recherches personnelles et tenter de trouver sa mère biologique. Que le destin pouvait bien faire les choses parfois ! Malheureusement ce n’était pas toujours le cas pour tout le monde. Junneau en savait bien quelque chose… M’enfin, elle ne pouvait pas s’apitoyer sur son sort maintenant. Ce n’était absolument pas le moment. C’était le moment de Dana et elle était là pour la soutenir, l’encourager et être tout naturellement son amie.

Bon par contre, Junneau ne put dissimuler son étonnement lorsque son amie mentionna un petit-frère. Ça n’avait pourtant rien d’étonnant. Sa mère biologique ne s’était tout bonnement pas arrêtée de vivre depuis sa séparation avec Dana, elle avait fini par fonder sa propre famille. C’était une nouvelle à la fois bonne et triste. Tout dépendait du point de vue dans lequel on se mettait. Même si Junneau ne vivait pas personnellement la situation de Dana, elle pouvait comprendre que la situation était délicate et que ce n’était pas une mince affaire. Elle-même aurait probablement eu du mal à gérer l’existence d’une sœur ou d’un autre frère. Les histoires de famille et de sang ne sont pas facile à gérer.

« Ça se comprend. Ce n’est pas évident à gérer, mais comme je te dis, mieux vaut que tu leur avoues. Explique-leur comment ça s’est passé comme tu viens de le faire avec moi. Ils sont adultes, ils comprendront bien la situation, même si je pense que sur le moment ne montre pas autant d’enthousiasme. Sois juste normale, car ils vont avoir besoin de temps pour assimiler ces nouvelles aussi et se faire à l’idée. Mais je pense aussi à une chose Naë… Ne leur dit pas : Et je les aime comme s’ils étaient les vraies. Ils pourraient le prendre mal, car… Comment dire… Ils le sont Dana. Enfin, comme tu le dis, se sont eux qui t’ont élevé et qui te connaissent depuis toujours. C’est ta famille. Le sang, la biologie est une chose mais tu sais, selon moi, ce n’est pas ce qui fait une famille. »

Jun fit une brève pause. Elle craignit un peu sur le moment de blesser son amie, ce n’était pas du tout le but, elle n’était pas ainsi, mais en même temps, en tant qu’amie, elle se devait d’être sincère, franche et honnête avec Danaëlle.

« Je ne te conseille pas de ne pas connaître ta famille biologique, c’est pas ça hein. C’est juste… Garde ça bien en tête et dans ton cœur aussi. Forcément que vos vies vont changer, mais tes parents, ton frère, ta famille, c’est eux Dana. Ce n’est pas ta mère biologique et sa nouvelle famille. Elle a fait un choix il y a longtemps pour certaines raisons très difficiles, je me doute bien, mais fait les choses petit à petit et en douceur. Laisse le temps au temps et un jour je suis sûre que la famille s’agrandira en accueillant ta mère biologique et sa famille. Mais pour le moment, y aller en douceur. Comment ils s’appellent au fait, tu le sais ? »
WILDBIRD

_________________
❝ Being happy doesn't mean everything is perfect. It means you've decided to see beyond the imperfections. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Sam 5 Aoû - 12:36


Danaëlle, même si tu n’as jamais vraiment ressenti le besoin inébranlable de savoir d’où tu viens, il y avait pourtant des sois où tu te posais beaucoup trop de questions, cachée sous tes couvertures épaisses. Surement les mêmes questions que tous les enfants qui partagent se posent : « pourquoi est-ce qu’ils m’ont abandonné ? », « est-ce que je leur ressemble ? », « pensent-ils encore à moi ? »… Uniquement des questions pour lesquels tu ne pouvais pas obtenir de réponses, des questions que tu gardais silencieusement pour toi par peur de blesser ceux que tu aimes. Même en tant qu’enfants adoptés, tes frères, tes sœurs et toi n’avez jamais échanger sur ce sujet, comme s’il était tabou. Pourtant, vous avez tous, toujours su que vous aviez été adoptés. Vos parents ont eu l’intelligence de ne jamais vous le cacher pour éviter les crises de larmes bien trop connues dans les films américains à l’âge de la majorité. Tu écoutes avec attention ta meilleure amie et ses conseils face à cette situation. Ta naïveté et toi vous étiez trop facilement manipulable, heureusement que tu avais Junneau à tes côtés, elle pourrait t’aider à garder les pieds bien accrochés à la planète terre. « Tu as raison… » Tu souffle en hochant lentement la tête. « Je… Je pense qu’il va falloir que je réfléchisse à l’avance à ce que je vais leur dire. Je n’ai vraiment pas envie de les blesser. Je les aime et quand je dis que c’était comme s’ils étaient les vrais, je sais que dans un sens c’est le cas. Mais Jun, je me suis toujours demandé de qui je tenais mes cheveux blonds ou la couleur de mes yeux… Je n’en avais pas forcément besoin, mais j’ai toujours eu envie de savoir qui m’avait mis au monde. C’est tellement étrange de ne pas le savoir, c’est comme s’il y avait jusque-là une part d’ombre dans mon histoire. » Tu marques une courte pause et tu prends un croc dans ton sandwich encore chaud. « J’aimerais vraiment que tu puisses les rencontrer, est-ce que tu viendras avec moi pour les rencontrer ? » Tu demandes à ta meilleure amie avec tes yeux de chien battu. Oui, tu as envie de les leurs présenter. Jimmy, ta mère biologique… Tu ressens le soudain besoin qu’elle les rencontre maintenant qu’elle est au courant de leur présence et de leur existence à Spring Hills. « J’en parlerais à Mama et Papou le plus tôt possible… Mais je vais quand même attendre un bon moment… Je ne veux pas faire ça n’importe quand. » Et puis cette histoire te travail. « Et s’ils ne les aiment pas ? » Tu demandes soudainement, Danaëlle, inquiète. Et oui, et si ta famille n’aimaient pas tes gênes ? Comment ferais-tu ? Bien entendu que tu ne leur en voudrais pas, mais lâcher tes gênes te seraient trop dur, pas maintenant que tu viens de les retrouver, pas maintenant, que tu peux enfin apprendre à connaître ceux qui t’ont permis de fouler la terre aujourd’hui. Et pas maintenant que tu peux apprendre à connaître ton « nouveau » petit frère. Il a tellement mal pris la nouvelle, mais tu espères que tu pourras le faire changer d’avis sur cette situation et qu’il acceptera quand même de te laisser une petite place dans leurs vies au fils du temps. Jun a raison, tu ne peux pas aller trop vite… Tu n’en a pas le droit, pas vrai ?

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 105
Date d'inscription : 04/06/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]:

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Mar 8 Aoû - 17:34




I just want to be a part of your symphony
J
unneau esquissa un sourire après avoir grignoté un morceau de son sandwich. C’était bien naturel que Naëlle se pose ses questions et qu’elle ait envie de savoir même si son amie est trop gentille, sage et sans l’ombre d’un égoïsme pour avoir besoin d’absolument savoir au détriment d’autrui. Elle était adorable et soucieuse de surtout ne pas blesser sa famille et ses parents adoptifs. C’était tout à son honneur et Junneau était persuadée qu’ils comprendraient tant que Dana s’y préparait, qu’elle était sincère et restait elle-même. Elle ne s’inquiétait pas pour ça ! Et puis, ils pouvaient bien comprendre cette chance, cette opportunité de connaître et de savoir d’où elle venait. Ça lui permettrait de ne plus se reposer toutes ces questions secrètement gardées. Puis qu’elle lui fasse confiance lui réchauffait le cœur.

« Mais bien sûr Naë ! Tu n’as même pas besoin de me demander, se sera avec plaisir. Tu peux compter sur moi. »

L’enthousiasme de Jun revenait au galop, toujours présente lorsque sa meilleure amie avait besoin d’elle. Même lorsque ce n’était pas le cas aussi à vrai dire. Et puis de cette façon, Jun pourrait se faire une idée et mettre des visages sur des noms. Un avis extérieur au sien est toujours utile et ça ne fait pas de mal. Elle pourrait ainsi se rendre compte par soi-même qu’il n’y avait aucun danger pour Dana et qu’il s’agissait de personnes de bonnes volontés.

« D’accord, mais ne tarde pas trop. Plus tu attendras, plus se sera dur de te lancer et de leur en parler » ajouta-t-elle tout en s’adossant sur le dossier de sa chaise et en dégustant une nouvelle bouchée de son sandwich. A peine eut-elle le temps d’avaler que Naë lança une question assez inattendue, mais qui n’était pas anodine lorsqu’on souhaite conserver sa famille et que tout se passe bien. S’ils ne les aiment pas… Que pouvait-elle répondre à ça ? Que pouvait-elle lui conseiller ? Junneau resta quelques secondes songeuse.

« Mmm… Tu aviseras à ce moment-là ? Ne te projette pas trop loin pour l’instant et vas-y étape par étape. Après, comme je te dis ils auront besoin de digérer la nouvelle, ce n’est pas rien après tout et je suis sûre qu’ils savent à quel point ça t’impacte et te touche. Ils sont adultes, super gentils et compréhensifs ! Ils s’entendront bien ou en tout cas cordialement pour ton bien. Puis avec le temps ça devrait le faire, si ta maman biologique est tout aussi gentille que toi et qu’elle est compréhensive face à la situation, il n’y a pas de raison non plus. »
WILDBIRD

_________________
❝ Being happy doesn't mean everything is perfect. It means you've decided to see beyond the imperfections. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 353
Date d'inscription : 25/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free/full

MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau Mer 9 Aoû - 21:34



Un large sourire vient étirer tes lèvres charnues tandis que ta meilleure-amie t’affirme qu’elle viendra avec toi à ta prochaine rencontre avec ta mère et ton frère biologique. Avoir son avis est important pour toi, bien qu’elle soit plus jeune que toi, vous partagez toutes les deux souvent la même manière de voir les choses. Vous aimez aider les autres et rendre service et surtout vous vous feriez passer l’une comme l’autre avant vous-même. Tu as une confiance aveugle en Jun. « Oh merci ma Jun ! J’essayerais d’avoir des nouvelles d’eux ce soir et on verra toutes les deux pour trouver une date adéquate ! » Ça te rend un peu impatiente. T’espères que d’ici là, ton frère biologique, Jimmy aura accepté votre lien de parenté et ne t’enverra pas sur les roses simplement parce que tu essayes de lier un lien avec lui. Tu ne peux que le comprendre, laisser de la place à une ‘inconnue’ dans sa vie, ce n’est pas évident. « Oui, tu as raison. Je vais faire au plus vite, je te l’assure Jun ! » Tu essayes de prendre confiance. De toute façon, tu n’as pas le choix. Tu dois le faire. Tu dois les dire, les prévenir. Mais si ça t’effraye à ce point, c’est parce que tu sais que si l’un de tes frères ou de tes sœurs venaient à t’apprendre qu’ils avaient retrouvé l’un de leur proche biologique, tu aurais peur de les voir partir. Tu as tellement peur de l’abandon, Dana. Trop peur.

« Oui… Mais je ne peux pas m’empêcher de me demander… Je ne m’inquiète pas que pour Mama et Papou, mais aussi pour Sophie, Jeanne et Dan. Même à 18 ans, j’ai peur que Sophie m’en veuille… » Tu marques une courte pause tout en réfléchissant. Oui, tu as peur qu’ils pensent que tu veux les remplacer ou que tu risques de le faire, parce que ce n’est pas le cas. Ils sont tellement importants pour toi. Vos liens ne sont peut-être pas sanguins, mais c’est tout comme si, dans ton cœur. Tu étais à la maison quand ils sont arrivés après l’adoption, et tu étais tellement heureuse de les voir passer la porte. « Justement, je ne sais pas encore vraiment comme elle est, mais elle a vraiment l’air très gentille et Jimmy semble heureux qu’elle soit sa mère alors je suppose qu’elle a toujours été une bonne mère ! Même si elle m’a abandonnée… » Oui, elle t’a abandonné, mais comme elle ne te l’as expliquée, c’était simplement parce qu’elle était trop jeune et qu’elle préférait que tu aies une belle vie.

_________________

and love me
On passe nos vies à compter ce que l'on a pas en mettant parfois nos foies dans le plus gris des états. On oublie qu'on est bien, que de l'intérieur, ça n'enlève pas les pleurs, mais moi. J'fais comme Dumbo, je ne fais que voler, au-d'ssus d'mes défauts. Je fais comme Dumbo, je ne fais que voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau

Revenir en haut Aller en bas
 
i juste want to be a part of your symphony | ft. Junneau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Juste pour rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veil of mist :: Our Memories :: My Way :: Les Rps-
Sauter vers: