AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Melissa > Today's the day I've been waiting for

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Staff de VOM
Messages : 213
Date d'inscription : 11/06/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Melissa > Today's the day I've been waiting for Dim 11 Juin - 19:31

Melissa Huxley
c'est leur âme qui bouge en rythme avec le coeur de l'autre.

Ft. Holland Roden
don't waste your time.
Prénom » Melissa. Nom » Huxley, ton nom de famille est inscrit sur les registres du vieil asile de Lafayette. Âge » Vingt-six années au compteur, tu t'approches dangereusement de la trentaine. Lieu et date de naissance » 24 décembre 1991, ici-même à Lafayette. Métier et/ou études » Après des études poussées dans le journalisme, tu es maintenant une journaliste à pleins temps avec un but bien précis en poche. Orientation sexuelle » Heterosexuelle. Situation amoureuse » en couple et le coeur fou amoureux. Mais aussi mariée à ton travail. Statut social » plutôt modeste, tu te débrouilles comme tu peux. A Lafayette depuis » toujours, tu n'as quitté la ville que pour tes études supérieures. Lieu de résidence » University District. Groupe » Aventuriers.
Caractère » T'es déterminée, tu ne lâche jamais rien et encore moins quand ça concerne directement ton travail. Il en est strictement hors de question pour toi. Tu ferais n'importe quoi pour que tes articles soit publiés parce que tu sais qu'ils sont bon, parce que tu sais que tu es une bonne journaliste. Tu peux être un vrai requin, t'as des idées bien arrêtées et personne n'arrive à te faire flancher. C'est ton boulot avant tout. Rien, pour te faire flancher, tu crois que ce que tu vois. T'es jalouse, matérialiste, mais t'as surtout un véritable sens de la compétition. Tu veux toujours être la meilleure dans tout tes domaines. Mais bon, ça t'arrives quand même d'être douce, faut pas croire, quand t'es pas au boulot et que t'as pas un nouveau mystère à résoudre. T'es attentive aussi, t'écoutes les autres et tu fais vraiment attentions aux détails et puis faut pas oublier, t'es une sale petite fouine trop curieuse.  
Prénom/pseudo » Anaïs. Age » Bientôt 20 ans. Pays/région » France. Comment as-tu découvert VOM ? » J'ai déjà deux compte dessus  :hihi:  Dédicace » everyone Type du personnage » prédéfinis. Crédits » Nine.
Anecdotes » [UN] Tu es l’unique enfant de Margaret et Phillip Huxley, deux américains de classe moyenne fiers de leur nationalité. Ils t’ont pendant très longtemps espéré, désespéré. Alors, quand tu es née, tu étais un peu leur petit ange. Inconsciemment, c’est eux qui t’ont appris à toujours vouloir être meilleure que les autres, c’est ceux qui t’ont appris à ne jamais te laisser faire, quoi qu’il arrive. Mais surtout, à toujours te donner les moyens de faire ce que tu veux vraiment. [DEUX] Tu as toujours été très travailleuse : tu voulais te donner les chances d’aller dans les plus grandes écoles de journalisme et tes parents t’encourageaient de manière soutenue. Car, c’est toujours ce que tu as voulu faire : les récits de ta tante reporter te faisaient rêver et te donnait terriblement envie de vivre comme elle. Alors, depuis que tu es petite, tu sais que tu veux être journaliste. [TROIS] T’as eu du mal à t’imposer au lycée dans le club de journalisme. Personne ne te prenait au sérieux parce que tu étais jolie, et qui dit jolie, dit stupide. Alors à force de volonté t’as réussi à te faire ta place dans le journal du lycée. Mais tu te souviens des efforts monstrueux que tu as dû faire. On te voyait presque exclusivement comme cheerleaders, mais tu as réussi, en usant de ta force de caractère. [QUATRE] Tu ne crois que ce que tu vois. Alors, les fantômes, les extra-terrestres et tout le bordel, ça n’existe pas et ça n’existera jamais. C’est seulement un truc inventé par des humains un peu con pour faire vendre des trucs ridicules à des gens encore plus cons : comme la visite d’une maison hantée. Sérieusement, tu ne comprends pas comment les gens peuvent croire à ce genre d’âneries. [CINQ] Tu aimes délicieusement la période de Noël. C’est l’unique période de l’année où tu lâches un peu ton boulot, parce que c’est sacré Noël, tu retrouves tes parents, tes oncles, tes tantes, tes cousins, tes cousines et tes grands parents autour d’une grande table et vous profitez de la présence des autres et ça te fait retourner en enfance. Le lait de poule, les cookies, l’odeur du sapin, tout, tu aimes tout de noël et surtout les cadeaux et puis, c’est aussi ton anniversaire. [SIX] Par contre, même si tu aimes la période de Noël, tu détestes le fait que ton anniversaire tombe un 24 décembre, personne n’a jamais pu venir à tes fêtes d’anniversaire, et tu as toujours rêver d’avoir une grande fête avec toutes les personnes auxquels tu tiens. Mais même à 26 ans, ce n’est encore jamais arrivé, tu n’as fait ton anniversaire qu’avec ta famille, qui en même temps fêtait logiquement noël. [SEPT] On pourrait croire que rien ne te fait peur, tu es téméraire et toujours prêt à réaliser tous les défis. Mais il y a en réalité une chose qui te faire peur plus que tout au monde : les clowns. C’est irrationnel mais tu ne peux pas. Ils te feraient faire des cauchemars avec leurs grands sourires. Il parait que c’est une phobie commune, mais bordel, les clowns ça te fais trop peur. [HUIT] Enfant, tu étais un peu la princesse de la maison, ton père te cédait un peut toutes tes bêtises parce que tu étais l’enfants unique et ta mère tentait de le remettre gentiment dans le droit chemin. Ils faisaient tout pour te faire beaux cadeaux mais en grandissant tu as compris ce que ça impliquait pour eux. Ton père te traite toujours comme sa princesse, il idolâtre tous les reportages que tu fais, et tu le remercie de te soutenir autant. Ta mère est seulement un peu plus réaliste mais elle te donne toujours un avis objectif sur ton travail et tu peux toujours compter sur ta tante. [NEUF] Tu aimes la pluie, Melissa. Tu la trouve belle quand elle tombe, les temps pluvieux t’aide à te concentrer, le bruit des gouttes d’eau contre la fenêtre de ton bureau t’aide à te mettre à fond dans le travail. Marcher sous la pluie ne te pose pas problème non plus, tu aimes bien l’idée et tant pis si tes cheveux frises alors que tu les as lissés. [DIX] Tu ne sors jamais sans maquillage, tu as trop l’habitude que tout le monde te voit bien maquillée et avec ton travail, tu préfères être toujours bien apprêtée. T’as toujours ta trousse de maquillage pas loin et même pour aller faire des courses, tu es maquillée même si ce n’est qu’un coup de mascara ou faire tes sourcils. [ONZE] Tu as trouvé le journal de ta grand-mère qui séjournait dans l’ancien asile de Lafayette lorsque tu n’avais que 15 ans. Tu as tout de suite compris ce qu’elle y racontait et depuis, tu penses souvent à ton ancêtre qui a subi les pires traitements entre ces murs. [DOUZE] Vu que ton travail passe avant tout, tes relations ne vont pas bien loin, on t’accuse de ne pas faire assez d’effort, de ne pas assez t’impliquer ; mais tu fais de ton mieux, c’est juste que pour toi, ta carrière professionnelle passera toujours avant et tu aimerais juste quelqu’un qui le comprenne. Ton métier, c’est toute ta vie. [TREIZE] Ton téléphone n’est jamais très loin de toi en cas d’urgence. A vrai dire, tu ne le manques jamais. Tu ne loupes que très rarement un appel et tu réponds très rapidement à tes messages. Une vraie accroc à la technologie. [QUATORZE] Tu as été surprise quand tu as commencé à former ton duo avec Owen, tu ne pensais pas que ça tomberait sur lui, mais tu en est plutôt contente faut dire. Votre relation n’est que professionnel mais au moins avec lui tu arrives vraiment à travailler. Et puis tu n’assumes pas trop la petite voix dans ta tête qui te murmure que y peut-être pas seulement que ça. [QUINZE] Tu n’aimes pas trop montrer tes sentiments, Melissa. Du coup, quand ça va pas, tu gardes tout pour toi et tu craque en privé, quand personne ne peut te voir ou t’entendre ; parce que pour toi c’est être faible craquer les autres, leur montrer ce qui vous atteint. Alors tu ravales tes larmes et t’attends d’être seule. [SEIZE] Tu connais pas trop la signification de « Week-end » ou de « Grasse matinée », tu détestes te lever tôt ou ne rien faire. Te laisser bronzer au soleil ? Jamais ! Ou alors, si on veut t’empêcher de travailler ou de vraiment t’occuper, il faut te mettre un bon thriller entre les mains. Histoire que ton instinct de journaliste se réveille. Mais bon, si le livre ne te plait pas dès les trois premiers chapitres, généralement tu le laisse de côté et tu vas t’occuper à faire quelque chose de vraiment utile pour la société. [DIX-SEPT] Depuis quelques temps, tu as vraiment du mal à trouver le sommeil. Tu fais des nuits plutôt courtes, mais ce n’est pas de ta faute, tu as tout essayé : les tisanes, le sport, la musique pour t’endormir, les soirées devant la télé, t’as même essayé les folles nuits d’amours ; mais quand t’arrives pas à dormir, rien n’y fait. T’as le cerveau qui rumine toute la nuit. Tu penses à pleins de choses, à trop de choses et t’arrives plus à trouver le sommeil. Alors du coup tu bosses. [DIX-HUIT] Une fois ton diplôme obtenu, tu as eu énormément de mal à trouver du travail. Mais tu as fini par en trouver en persévérant, cependant, pour l’instant tu n’as pas encore le sujet de ta carrière qui te donnera un nom dans le journalisme. Très peu de tes reportages ont véritablement fait du bruit, mais tu tiens là, dans tes mains, quelque chose qui, tu le sais, te donneras un nom et te fera entendre. [DIX-NEUF] Lafayette. Tu y as grandi, tu connais cette ville presque sur le bout des doigts, alors bien entendu, quand tu as entendu ces histoires sur l’asile tu n’y as pas cru une seule seconde. Tu t’es rappelé du journal laissé par ta grand-mère après un séjour dans ce vieil asile. Ils étaient tous victimes de mauvais traitements, et le maire se sert de ça pour rendre la ville attractive. Ça t’horripile, ça n’énerve, alors en tant que journaliste, tu as prévu de montrer à tout le monde que toutes ces histoires ne sont que des mensonges. [VINGT] Il y a quelques semaines, tu te sentais terriblement seule et tu ne sais pas pourquoi, tu n’avais qu’une envie : c’était de voir Owen. Alors sur un coup de tête, tu l’as appelé sur son téléphone en voulant prétexté des séances de tournage de dernières minutes. Seulement, t’as appelé dans le vide et c’est son meilleur ami qui t’as répondu. « Owen est avec une fille ce soir, tu veux que je lui dise que t’as appelé quand il rentrera ? » T’as bafouillé, tu t’es sentie bête et tu ne sais pas pourquoi y a un truc dans ta poitrine qui s’est serré. « Non, ce n’est pas grave, je verrais moi-même avec lui demain. » Et t’as raccrochée, te sentant encore plus seule.
Q1: Quelle a été ta réaction en apprenant l'histoire de ce cadavre inconnu retrouvé, une page de journal dans sa main ? » Ta réaction ? T'as ouvert ton ordinateur, t'as attrapé ton téléphone portable, t'as appelé Owen, et t'as tout de suite voulu commencer à faire des recherches. Vous avez été sur les lieu pour essayer de récupérer des informations. C'était intriguant, intéressant, un nouveau mystère à mettre à plat. Tu continues tes recherches poussées et tu ne lâcheras pas tant que tu ne pourras pas dire au monde qui a tué cet ado et pourquoi il tenait cette page de journal contre lui.

Q2: Tu as peur de ce qui pourrait encore arriver ou bien tu laisses passer en pensant que ça n'arrive toujours qu'aux autres ? » Peur ? Oui. Comme tout le monde, mais ce n’est pas le genre de peur qui te tétanise, Melissa. C’est le genre de peur qui te motive à trouver des réponses, des solutions. Tu as vu le cadavre et tu sais que cette page de journal signifie quelque chose. Alors tu vas fouiller et si la police refuse de te dire quoi que ce soit, tu trouveras les informations par toi-même quoi qu’il t’en coute. Quoi qu’il arrive. Tu es déterminée et comme toujours, Melissa tu n’arrêtera pas.

Q3: Par rapport à toutes ces disparitions non élucidées, êtes-vous du genre à mener l'enquête et à trouver même le plus petit détail pour découvrir la vérité ou plutôt du genre à préférer ne même pas y penser ? » Oh oui, tu vas enquêter Melissa. Avec Owen a tes côtés, tu vas mettre toutes tes qualités de journaliste à ton avantage. Tu vas essayer de soudoyer le plus flic possible. Tu voulais essayer d’avoir des informations de ton « indic » mais il a disparu depuis quelques jours et tu commences à t’inquiéter pour lui, faudrait que tu demandes à Owen si vous ne pouvez pas aller faire un tour en ville pour le trouver. Mais tu ne t’en fais pas, tu trouveras.


Dernière édition par Melissa Huxley le Ven 11 Aoû - 23:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Melissa > Today's the day I've been waiting for
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» What 's the date today ?
» Sujets de Melissa Hastings
» Melissa, 24 ans.
» Melissa Gilbert [à complèter]
» NJ. OLIE NEWELL-ADKINS † melissa benoist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veil of mist :: lullaby :: i feel it coming :: welcome to lafayette-
Sauter vers: