Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Comme le dit l'annonce aux habitants, Spring Hill est maintenant sans électricité
en attendant les agissements du Maire.
Le forum fête ses 1 mois ! Merci à tous de faire vivre le forum !

Partagez | 
 

 Cours Magistral ╰☆╮ Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Membre à la superbe plume
Messages : 263
Dollars : 445
Date d'inscription : 24/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]:

MessageSujet: Cours Magistral ╰☆╮ Libre Ven 16 Juin - 16:20

Cours Magistral
     
ft. ...

     
Eh bah, si je m’attendais à ça … . La FAC. Son vaste campus grouillant de centaines d’étudiants. Ses amphis en pente. Ses bancs inconfortables, qui manqueraient de vous flanquer un tassement des lombaires. Que du bon, quoi ! Il y a encore quelques jours de cela, si vous m’aviez dit que j’y retournerais, je vous aurais très certainement ri au nez. Mais comme dirait l’autre, ça c’était avant. Cette fois, j’y suis en qualité « d’intervenant extérieur ». C’est ainsi que l’on me considère, selon le document pompeux et officiel, que j’ai reçu il y a quinze jours de cela. Le doyen de la faculté a tenu à ce que je donne un cours de deux heures sur : Comment déceler et authentifier les toxiques dans le corps humain ? . Ca tombe bien, je suis pour ainsi dire un expert en la matière. Ma thèse de doctorat portait sur ce sujet. Par ailleurs, l’ensemble de mes travaux a été unanimement salué par mes pairs. Comment ? Je me la raconte encore ? Tsss, absolument pas ! Et puis comme disait La Rochefoucault : Trop de modestie retire au mérite. Enfin, bref. Toujours est-il, que j’ai accepté. N’étant guère à l’aise pour parler en public, j’ai vu là une opportunité parfaite pour vaincre ma timidité et améliorer mes talents d’orateur, qui laissent jusqu’à présent à désirer. J’espère que le trac n’entachera pas mes propos, et que je serais en mesure de leur faire part de mon savoir ainsi que de mes expériences. En réalité, cela s’apparente plus à une sorte de conférence, qu’à un cours magistral à proprement parlé. La présence n’est pas obligatoire. Si j’ai bien compris, les intéressés ont dû s’inscrire au préalable sur une liste. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont nombreux ! Il n’y a plus une seule place assise de disponible. Certains étudiants sont même obligés de s’installer sur les marches entre les rangés. Je veux bien que la FAC de Médecine ait le vent en poupe, mais là franchement ça me parait un peu énorme en matière d’effectif. A mon avis, il doit y avoir dans le lot des curieux qui suivent un cursus en Art Dramatique ou en Informatique. Hors de question de passer pour un vieux prof réac. J’ai donc laissé au placard l’austère costard cravate. Autant miser sur un ensemble « jeune ». Jean neige, façon feu George Michael, T-shirt noir avec un grand zip transversale ainsi qu’un empiècement en cuir, et pour finir des baskets flashy. Mon Dieu … j’ai l’impression d’être revenu au début du siècle. Sauf qu’à l’époque, j’étais à leur place devant le bureau, et non derrière. Le support ? Un power point, dîtes-vous ? Mais vous n’y pensez pas, voyez ! Yeurk, c’est d’un ringard et d’un has-been ! Si le but était qu’ils décrochent dès la seconde slide, c’est ce que j’aurais choisi. Non, j’ai préféré opter pour quelque chose de plus moderne, plus attractif et plus interactif. Un joli Prezi. Que j’ai agrémenté avec pléthore de photos et de vidéos bien gores, où l'on me voit à la tâche sur des cadavres. Oui paradoxalement, cela rend le tout plus vivant. J’ai pas spécialement envie qu’ils soient uniquement spectateurs pendant deux heures. Cependant, je sais que c’est tout sauf évidant de répondre aux questions devant tout le monde, quand bien même l’on a la bonne réponse.

Ah non, on ne me la fait pas ! Je vous rappelle que je suis passé par là moi aussi. Je sais donc ce que c’est. Alors, j’ai trouvé un stratagème. Donner, enfin lancer en l’occurrence, un chocolat, à celui ou celle répondant correctement à mes questions. Oui, oui c’est ça rigolez. En attendant, ça marche. C’est limite s’ils ne s’entre-tuent pas pour répondre. La bonne vieille technique de la carotte : il n’y a que ça qui vaille. Et ce, quel que soit l’âge des gens. Au final, tout se passe super bien et sans le moindre heurt. J’ignore si j’ai été bon ou non, mais je n’en ai en tout cas vu aucun quitter l’amphi. Ce qui est le plus surprenant dans tout ça, c’est leur attitude. Ils sont d’un studieux. C’en est presque déroutant. Certains écrivent de manière frénétique sur leur bloc-note ou leur netbook, tandis que d’autres écoutent de toutes leurs oreilles et semblent littéralement boire mes paroles. Eh bien dites moi, les étudiants ont bien changés en près de dix ans. Je n'étais pas du tout comme ça moi à l’époque. Rah, je me souviens, toujours entrain de … . Ahem, passons ! Déjà deux heures moins le quart de passer. Bon récapitulons. Histoire de savoir si je n’ai pas oublié quelque chose. Préservation du corps/malade dans un lieu stérilisé et aseptisé : c’est fait. Privilégier l’isolement et la mise en quarantaine du patient, tant que l’on ignore si les toxines peuvent se propager d’un individu à l’autre : c’est ok. Examiner les marqueurs extérieurs présents sur le corps, pour savoir de quelle famille de substance toxique il s’agit ainsi que le mode d'admission : on en a parler pendant vingt bonnes minutes. Choisir en fonction de ces observations, les tests adéquats pour mener à bien des analyses : c’est fait aussi. Estimation du temps selon les différentes catégories de poisons, pour qu’elles disparaissent de l’organisme : c’est vu. Et enfin, comment prouver qu’il y a intoxication, lorsque les analyses sanguines ne révèlent rien : on vient tout juste de le voir. Bon, eh bien il me semble que je n’ai rien omis. Une chance, car il ne me restait quasiment plus de chocolats. Il y a encore un petit peu de temps pour une série de questions/réponses. Pile poil comme je l’avais prévu. Après un rapide coup d’œil à ma montre bracelet, je m’adresse à la foule avec le même entrain qu’au début de ma prise de parole. « Ok. Il nous reste donc un petit quart d’heure. Est-ce que vous avez des questions ? ». Whoola ! Mais c’est une véritable forêt de bras levés. Deux hypothèses. Soit j’ai été très mauvais, et ils veulent que je leur réexpliquent certains points. Soit j’ai été tellement excellent, au point d’être parvenu à tant éveiller leur intérêt et qu’ils désirent connaître des choses plus techniques, que l’on ne voit qu’en dernière année. Hum, cela vous surprend si dans mon for intérieur, j’espère qu’il s’agit de la seconde option ? Les yeux écarquillés et un large sourire aux lèvres face à un tel plébiscite, je finis par désigner une personne assise à l’une des rangée du milieu : « Whaaa ! Je ne sais pas si je serais mesure de répondre à tout le monde, dans le peu temps qui m’est encore imparti, hahaha ! Euh … . Oui ? Allez-y, on vous écoute. »  
     

     
fait par Blueberry

_________________
Bodies can't lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cours Magistral ╰☆╮ Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Cours particulier ? [Libre]
» Et si on séchait les cours ? |LIBRE|
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[my way] :: spring hill, florida :: timber pines :: [university]-
Sauter vers: