AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 in the muddy water we're crawling (lula)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: in the muddy water we're crawling (lula) Dim 14 Mai - 2:24



Tallulah Banks



nom complet:  longtemps elle a utilisé un faux nom, se cachant derrière celui-ci, comme un masque... aujourd'hui elle réutilise enfin son véritable patronyme, banks. quant à son prénom tallulah, lui n'a plus franchi la barrière de ses lèvres ou atteint ses oreilles depuis bien longtemps. aujourd'hui c'est lula, et seulement lula.. âge & date de naissance: vingt-quatre petites années, même si parfois ça peut changer, selon ses humeurs... par contre si l'année parfois varie, la date, elle, reste toujours inchangée; le quinze avril. lieu de naissance: Tallahassee en Floride.  métier, ou études: elle ne travaille pas à proprement parlé, n'a jamais vraiment travaillé... elle est ce qu'on appelle une sugar baby, entretenue par des hommes plus âgés en échange de ses faveurs. mais ça, personne ne le sait et c'est très bien comme ça.   à spring hill depuis: ses dix-huit ans.  statut social: célibataire, la liberté pour seule partenaire, comme elle aime le raconter. elle s'imagine mal en couple avec son activité professionnelle de toute façon et n'en éprouve pas le besoin, pour l'instant.  statut financier: partie de rien, aujourd'hui elle vit plus que bien, grâce à ses cadeaux et autres paiements qu'elle reçoit.  quartier choisi: Bayport dans un appartement qu'elle partage avec des colocataires. caractère: pétillante, bavarde, passionnée, impudique, attentionnée, mythomane, indépendante mais pas solitaire, irréfléchie, décomplexée, fouineuse, tactile, bornée, intuitive.   groupe choisi: Chained to the rythm. avatar & crédit: Alycia Debnam-Carey, coffeecaine.


In the name of love  

(001.) Le foyer familial a toujours été instable. Une mère bipolaire, un père absent, démissionnaire... ne restait alors que les jumeaux comme pilier pour Talullah. Mais la relation gémellaire était si fusionnelle, que la gamine s'est toujours sentie exclue de leur petite bulle, à tort. (002.) La paternité de monsieur Banks a toujours été mise en doute, concernant Tallulah. Un état de fait, qui rendit l'homme extrêmement froid avec sa fille. Pourtant aux yeux des aînés Banks, cela n'a jamais rien changé. Tandis que pour Lula, ça a beaucoup contribué à son sentiment de ne pas réellement appartenir à cette famille. (003.) Pas vraiment très futée, Lula n'a jamais brillé à l'école. Elle ne s'est jamais vraiment intéressée à ce qu'on pouvait bien lui y enseigner. Alors parfois, elle passe pour l'idiote de service, mais on lui pardonne bien souvent grâce à son sourire qui fait vite oublier qu'elle est un peu sotte. (004.) A dix-huit ans, Lula a décidé de tout abandonner, sa vie, sa famille, ses amis. Ne se sentant pas à sa place parmi eux... Sans argent, sans plan, Lula s'est vite tournée vers la prostitution... puis l'escort via un réseau, ce qui lui semblait moins dangereux. Jusqu'à découvrir l'univers des sugar daddies, bien plus lucratif. (005.) Lula est une menteuse, elle s'invente des vies, pour ne pas avoir à raconter la sienne. Elle ment sur son âge, son nom, sa famille, son passé. Mais la version la plus répandue reste celle qu'elle a donné à ceux qui sont ses amis, ses colocataires ; elle est fille unique d'un riche homme d'affaire, d'où le fait qu'elle ne travaille pas et qu'elle ne manque pourtant pas d'argent. (006.) Lula n'a jamais eu de rêve quant à son avenir. Elle ne sait pas ce qu'elle veut, incapable de se projeter. Elle vit au jour le jour, agissant sans réfléchir, sans penser à demain. (007.) Bien qu'elle ne soit pas douée, Lula adore cuisiner. Ça ressemble le plus souvent à des expérimentations ratées, mais elle s'acharne, au risque de finir par empoisonner ses colocataires ! (008.) Lula c'est la joie de vivre, toujours souriante, pleine d'énergie, la naïveté souvent feinte, parfois réelle. Elle parle fort, rit encore plus fort, et gesticule beaucoup, comme pour prendre de la place, pour compenser sa petite taille. Et elle est bordélique au possible ! (009.) Phobique des araignées et des clowns, elle hurle et se cache dès qu'elle aperçoit l'un ou l'autre. Pas du tout courageuse, elle ne cherche pas à vaincre ses peurs, ni même à les affronter ! (010.) Lula est décomplexée, totalement. Elle passe son temps en petite culotte et soutif', ne se souciant guère du regard que ses coloc' peuvent avoir sur elle. Ou même les personne à qui elle ouvre la porte dans cette tenue... (011.) La sexualité de Lula est totalement biaisée aujourd'hui. Elle ne sait plus ce que c'est que de faire l'amour... elle baise seulement s'il y a quelque chose qu'elle peut obtenir en retour. Sans contrepartie, elle ne voit pas l'intérêt d'un acte sexuel, ou du moins dans 99% des cas. Car parfois, il lui arrive de coucher avec un garçon juste parce qu'il l'attire, mais ça reste un fait extrêmement rare. (012.) Au vu de son travail, Lula ne s'intéresse pas vraiment aux garçons. Ou du moins ne les considère pas comme des petits amis potentiels. Du coup, elle ne remarque pas lorsqu'un type la drague, ou semble s'intéresser à elle. Comme elle ne se rendra pas compte que son comportement, peut être interprété de la mauvaise manière, passant souvent pour une séductrice, voire une allumeuse. (013.) Ne portant que des grandes marques, Lula adore faire les boutiques. Elle est notamment accro aux sacs à main et aux chaussures, en possédant une collection presque aberrante ! Presque toujours en robe, Lula est toujours très féminine, compensant également son mètre soixante avec des talons hauts, puisqu'elle déteste les baskets. (014.) La brune pratique le yoga depuis prêt de cinq ans. C'est un sport qu'elle adore et qui l'aide à rester en forme. D'ailleurs, si elle devait se choisir un job, peut être qu'elle pourrait envisager de devenir professeure de yoga un jour... (015.) La jeune femme adore sortir, s'amuser, boire plus que de raison. Il n'est d'ailleurs pas rare de la croiser en boîte, se déhanchant sur la piste, comme si rien, ni personne n'existait autour d'elle. (016.) La musique d'ailleurs, tient une grande place dans sa vie. Elle rêvait d'apprendre à jouer du piano ou de la guitare étant plus jeune, mais ses parents n'ont jamais eu l'argent pour lui offrir des cours. Toujours en train de chantonner, les écouteurs vissés aux oreilles, Lula possède un joli grain de voix.


Q1: Quelle est ta réaction à la découverte du journal de l'inconnu?
Lula, elle n'a pas vraiment suivi cette histoire, bien trop perdue dans son petit monde à elle. Pourtant, ça la touche, cette détresse, ça l'affecte. Mais ça ne change pas son monde pour autant, parce qu'elle ne se sent pas concernée. Si elle savait de qui il s'agissait, si elle savait qu'elle le connaissait peut être que ce serait différent. Mais en l'occurrence, ce n'est pas le cas. Enfin, normalement...


Q2:As-tu une idée sur qui pourrait-être le garçon en question?
Alors là, elle n'en a aucune idée ! Elle serait une bien piètre détective pour découvrir de qui il s'agit. Autant laisser ça aux professionnels et aux fouineurs qui n'ont rien d'autre à faire.


Q3: Es-tu prêt à faire éclater la vérité autour de l'inconnu?
Peut être qu'elle passera pour une insensible, mais au fond, Lula ne se sent pas concernée par cette histoire. A ses yeux, ce n'est qu'un fait divers dans le journal, un fait divers de plus qu'elle ne lira pas. Parce que Lula ne lit pas les journaux...




babygroot./laura

âge: vieille. pays/région: suisse. comment avez vous connu le forum?: c'est theo qui m'a attiré ici. dédicace: theo c'est l'plus beau :kitty:   



Dernière édition par Lula Banks le Mar 16 Mai - 22:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Dim 14 Mai - 2:28




Will you last forever?




Elle sent l'odeur de la cigarette froide qui lui colle à la peau, qui s'est imprégnée dans ses longs cheveux bruns. Elle a cette horrible impression d'être crade, dégueulasse. Que ça se voit sur elle, que les gens qu'elle croisent dans la rue savent. Ils lisent sur son visage ce qu'elle fait, la jugent... Catin de bas étage, gamine paumée, qui tente de survivre comme elle peut. Lula écarte les cuisses contre une poignée de billets jetée au visage, parce qu'elle sait pas quoi faire d'autre. Elle sait rien faire d'autre. Elle se déteste, déteste cette impression constante d'être sale. Elle regrette parfois de s'être barrée. Regrette cette ancienne vie qu'elle dissimule. Pourtant, elle reviendra pas en arrière, elle serre les dents, serre le poing et continue d'avancer. Elle fonce droit dans le mur, elle le sait, elle le sent, pourtant elle ferme les yeux et accélère le pas. Ça finira bien par s'arrêter ? En attendant, elle se réinvente, ment, raconte des histoires. Ses propres contes d'une belle vie qu'elle n'a jamais eue, qu'elle n'aura sûrement jamais, mais qu'elle fait siens, jusqu'à finir par y croire.


Elle sent l'eau de toilette bas de gamme qui lui fait tourner la tête. Odeur entêtante, écœurante qui va de paire avec sa nouvelle vie. Si Lula ne traîne plus sur les trottoirs, elle a pas vraiment trouvé un château où crécher. Elle a troqué les vieux pervers, pour des hommes adultères qui cherchent des filles pas trop crades. De catin, elle est juste devenue escort, un nom qui fait plus propre, mais qui au final revient au même. C'est juste qu'aujourd'hui, la brune elle a un toit fixe sur la tête, qu'elle partage avec cette fille, sa nouvelle famille. Elle dissimule cette crasse qui lui colle toujours à la peau, derrière des artifices qu'elle peut aujourd'hui se payer. Elle aspire à autre chose, sait juste pas quoi. Et puis, de toute façon, Lula, elle sait rien faire, right ? Bonne à rien, si ce n'est à simuler un orgasme en ondulant sur les corps poisseux de ces types qu'elle déteste. Alors tous les soirs, elle se raconte ces histoires, ces vies qu'elle pourrait avoir. Elle rêve la gamine, se dit qu'un jour elle fera autre chose de sa vie. Que tout ça, c'est temporaire.


Elle sent le parfum de luxe, l'odeur qu'elle savoure, qui l'enivre. Lula a découvert un autre monde. Elle se complaît dans les cadeaux luxueux que ses sugar daddies lui offrent. Autant de vies qu'elle s'invente pour leur vendre ces fantasmes dont ils rêvent. Une double vie, qu'elle vit désormais avec tant de facilité, se glissant dans toutes ces peaux qu'elle s'est créées avec une aisance déconcertante. Lula, elle se perd, sans même s'en rendre compte. Elle s'est enfermée dans une cage dorée, en a jeté la clé. Elle a réussi à s'accepter, lavée à grand jet de Chanel n°5, mais Lula elle se rend pas compte, que le mur est toujours là. Qu'elle fonce toujours dedans, tête baissée et qu'un jour elle va s'écraser ! Personne ne la connaît vraiment, Lula, c'est une énigme, attirante, magnétique. Et Lula elle se rend compte de rien, les yeux fermés si fort, qu'elle voit plus rien. L'ignorance incarnée, qui refuse de voir, de s'avouer les choses. Mais un jour, au fond, elle le sait; ça causera sa perte.


Elle sent encore l'odeur de monoï de son après-shampoing qui embaume l'air autour d'elle. Les cheveux encore humides, la serviette nouée autour de sa poitrine, tandis qu'elle sort de la salle de bain. Elle est rentrée tard, mais qu'importe, elle avait besoin de se laver. Faire disparaître les dernières traces de l'odeur d'Alessandro sur sa peau. Elle a sûrement passé un peu trop de temps sous l'eau, peut être a-t-elle même réveillé ses colocataires. Mais à cet instant précis, se sentant enfin propre, elle s'en fout. Un instant d'égoïsme qu'elle s'autorise. Elle avait prévu de se glisser discrètement jusqu'à sa chambre, pour ne plus faire de bruit. Mais en alors qu'elle se faufile dans le couloir qui mène à sa porte, elle est surprise par une blonde qui sort de la chambre de Theodore. Lula se fige, tel le lièvre pris dans les phares d'une voiture. Pourtant aucune impacte n'arrive, mais le choc est là, dans sa poitrine. Quand elle voit les cheveux ébouriffés de Theo qui suivent la belle à peine rhabillée, lui aussi, le pantalon à peine remis. Elle est même pas sûre d'avoir réussi à articuler un "bonsoir" pour l'inconnue et son amant, avant qu'elle ne file à toute vitesse dans sa chambre, tête baissée. Elle claque la porte derrière elle et finit appuyée contre le bois froid de celle-ci. Elle sait plus trop quoi penser, ou comment gérer. Parce que Theo ça fait longtemps qu'elle le connaît maintenant, ça fait quelques années qu'elle le côtoie tous les jours, qu'elle fricote avec lui innocemment. Mais depuis quelques temps, alors qu'avant elle s'en foutait, elle se surprend à être jalouse de ses conquêtes, que parfois elle croise et que d'autre elle entend crier. Mais tout ça, elle y a pas le droit, right ? Alors elle soupire et va se mettre au lit, tentant d'oublier tous ces sentiments qui se bousculent dans sa tête.



Dernière édition par Lula Banks le Mar 16 Mai - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Staff de VOM
Messages : 266
Date d'inscription : 13/04/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Dim 14 Mai - 9:12

Oh ma petite Lula :bril: :bril:

Bienvenue ici et j'ai hâte de revoir votre duo :chaton:

Je te réserve Alycia pour 6 jours :grognon:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Habitant de Lafayette
Messages : 86
Date d'inscription : 13/05/2017

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Dim 14 Mai - 9:28

Elle dit n'importe quoi. Elle a jamais eu besoin d'être alcoolisée pour ne pas savoir refuser mes avances Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Dim 14 Mai - 14:58

Bienvenue ma jolie, bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Dim 14 Mai - 21:13

Bienvenuuuuuuuuuuuuu parmi nous :love:
Bonne chance pour ta fiche :hihi:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Staff de VOM
Messages : 1135
Date d'inscription : 14/05/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Dim 14 Mai - 21:21

ALYCIA :love:
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche :leche:

_________________
Red Queen

queen scar ⊹ when the queen is happy, there's peace in the kingdom.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Staff de VOM
Messages : 266
Date d'inscription : 13/04/2017

[uptown funk]
[the way you are]:
[rps]: free

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Mar 16 Mai - 22:47

FICHE VALIDEE





La petite Lula m'avait manqué, ça me donne presque envie de ramener Reggie :ha: Bon jeu parmi nous I love you .

Maintenant que tout est bon, file vérifier que le staff a bien fait son travail en recensant ton avatar! :vache: De plus, il est temps pour toi d'aller faire ta fiche de lien. Va vite demander ton logement et et recenser ton métier, ici. N'hésite pas à demander un partenaire de rp à la roulette de rp. Enfin, si tu en as envie, va donc créer tes scénarios et pré-liens ici! :chaton:

Bon jeu parmi nous, petit chat! :persan:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula) Mar 16 Mai - 22:53

Han mais j'étais sure d'avoir dit merci à tout le monde pour les bienvenues :hide:
Du coup en retard, merci tout le monde les gens, vous êtes chaud cacao :love: :leche: :red:
Et merci Braeden pour la validation super rapide :bril: owiii Reggie :cute:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: in the muddy water we're crawling (lula)

Revenir en haut Aller en bas
 
in the muddy water we're crawling (lula)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un geste humanitaire de Lula devant une loi barbare.
» Lula ap pouse pyon. Konpatryot w'ap tande. Se trè byen. Le débat promet
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» Lettre de protestation d'un haitien au président Lula du Bresil
» Shark in the water

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veil of mist :: Our Memories :: My Way :: Administration-
Sauter vers: